QUAND SAINTE GENEVIÈVE ARRÊTAIT ATTILA DEVANT PARIS

by Alexandre Meyer

En cette année 2020, les diocèses de Paris et Nanterre célèbrent le 1600e anniversaire de la naissance de leur patronne, sainte Geneviève.

PAR ALEXANDRE MEYER

Illustration : Sainte Geneviève enfant en prière par Pierre Puvis de Chavannes (1874-1876). La bergère de l’hagiographie était en réalité issue de l’aristocratie franque romanisée.

Née à Nanterre vers 420, consacrée à 16 ou 18 ans, morte à Paris vers 510, Genevière est la fille unique d’un officier franc de l’Empire romain. À la mort de son père, elle hérite de sa charge de membre du conseil municipal de sa ville natale, puis de Lutèce. Lors du siège de la ville en 451, grâce à sa force de caractère, elle convainc les habi- tants désemparés de ne pas abandonner la cité aux Huns. « Femme d’action, elle manifesta un courage exceptionnel et une détermination sans faille qui lui permirent de résister aux inquiétudes et à la pusilla- nimité de ses concitoyens, lesquelles sont aussi fortes aujourd’hui dans notre monde occidental déboussolé, qui aurait certai- nement besoin de personnalité de cette trempe », écrit l’archevêque de Paris Michel Aupetit dans la préface du livre que lui a consacré le père Denis Metzinger, curé de la paroisse Saint-Étienne-du-Mont où reposent ses rares reliques épargnées par les révolutionnaires.

N’hésitant pas à engager sa vie et ses biens pour secourir les parisiens affamés, sa bonté la poussa toute sa vie à venir en aide aux plus nécessiteux. Elle s’oppose au Franc Childéric Ier, qui assiège à son tour Paris en 465 et parvient à ravitailler plusieurs fois la ville avec le blé de la Brie et de la Cham- pagne. L’ennemi d’hier, et particulièrement son fils, Clovis, lui voueront une solide admi- ration… de même que les boulangers, qui lui doivent une fière chandelle ! La tradition des « petits pains » de sainte Geneviève, vendus aux riches, mais distribués gratui- tement aux pauvres, est restée très ancrée en Nouvelle France (Québec), où l’interces- sion de la sainte a sauvé les habitants de la famine en 1723.

Fervente chrétienne, Geneviève fit bâtir une chapelle sur l’emplacement du tom- beau de saint Denis, premier évêque de Lutèce, et rayonner les valeurs évangé- liques jusque chez les Francs, nouveaux maîtres païens de cette Gaule encore mar- quée par la civilisation romaine.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI