PHILIPPE ROYER, PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION « LA NUIT POUR LA MISSION »

by Marie Fawzy

« C’est avec plaisir qu’en binôme avec Laurent Landete, nous présiderons la première Nuit de la Mission parrainée par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France. »

PROPOS RECUEILLIS PAR ALEXANDRE MEYER

Qui êtes-vous ? Le mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC, dont Philippe Royer est également président, Ndlr) a été créé il y a une centaine d’années avec l’ambition de décliner la doctrine sociale de l’Église dans l’entreprise : remettre l’homme au cœur de l’économie et chercher un équilibre entre l’économique, le social et la dignité de la personne.

Quelle est l’intuition du mouvement ? Il y a une soif qui est grandissante. Tout ce que nous vivons amène les gens à une recherche intérieure. Le besoin de se retrouver est très fort, car le dirigeant et l’entrepreneur sont souvent seuls face à la décision. Le fait de pouvoir se retrouver dans une équipe EDC, de pouvoir rendre grâce, déposer son fardeau, prier et réfléchir ensemble aux enjeux de société, c’est un resourcement et une bouffée d’oxygène.

Nous aidons nos membres à comprendre et à éclairer le monde, à être des témoins et des acteurs de sa transformation, à relever le défi de l’intelligence avec le soutien des personnalités (philosophes, anthropologues, théologiens) les plus à même de nous éclairer et de nous faire grandir.

Quelle est votre ambition ? Grandir dans la foi, c’est remettre l’essentiel avant l’important : la foi, l’espérance dans la vie éternelle, qui transfigure toute notre vie. Nous vivons dans un monde schizophrène où les gens séparent leur vie familiale, professionnelle et spirituelle. Nous pensons que nous aurons une fécondité en alignant chacune de ces vies, pour être pleinement chrétien, du lundi matin au dimanche soir.

Pourquoi faut-il soutenir La Nuit pour la Mission ? La Nuit pour la Mission est organisée par un collectif d’associations missionnaires, avec le concours de la société Obole digitale, et vise à soutenir des mouvements ayant besoin de fonds pour déployer leur vocation missionnaire. Les chrétiens doivent prendre conscience qu’ils sont devenus minoritaires et qu’ils doivent oser témoigner de leur identité et de leur foi. Cela n’empêche pas le respect de l’altérité des autres. J’invite les lecteurs à y participer pour soutenir des mouvements qui ont décidé de transmettre la joie qui les anime. Notre pays a besoin de revitaliser ses racines chrétiennes.

EN CHIFFRES

3 500 membres,
350 conseillers spirituels,
2 000 personnes impliquées dans
des actions de solidarité auprès
de 80 associations partenaires.

8 projets pour partager la joie de
l’Évangile en France


PLUS D’INFOS

www.lesedc.org

https://lanuitpourlamission.org/

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI