Monthita : Du bouddhisme à Jésus

by Hélène Bordes

 Thaïlandaise, Monthita grandit dans une famille bouddhiste très pratiquante. Au seuil de l’âge adulte, une rencontre fait prendre à sa vie une tout autre trajectoire.

Je suis née dans une famille bouddhiste très pratiquante et je connaissais la religion catholique à travers l’école. Un jour, une Française qui vivait en Thaïlande m’a proposé de venir en France et d’apprendre la langue française. Mais je n’aimais pas la France et les Français. J’avais toujours dit que jamais de ma vie, je n’irais en France ! Finalement, j’ai accepté et elle m’a emmené dans un lieu de pèlerinage. Le premier soir, j’ai remarqué quelque chose d’étonnant: en face de notre hôtel, il y avait un lieu où je voyais de très nombreuses personnes rentrer. Je me demandais bien ce que c’était et pourquoi toutes ces personnes s’y rendaient. J’ai donc décidé d’y aller à mon tour. Et là, j’ai vu quelque chose de rond, exposé au milieu de cet endroit. Et tout le monde était à genoux devant. Très vite, sans savoir pourquoi j’ai compris intérieurement que c’était Jésus qui était là, présent, devant moi. Je me suis mise à genoux moi aussi et j’ai commencé à prier, alors que je ne savais pas vraiment comment faire. Et là, j’ai ressenti que Dieu m’aimait profondément, moi, personnellement. Et tout de suite, j’ai désiré devenir catholique. Mais pour nous, les bouddhistes, ce n’est pas facile de quitter notre religion. Donc, je me disais, je vais être bouddhiste et catholique en même temps. J’ai alors demandé à plusieurs prêtres ce qu’ils en pensaient. Ils m’ont tous expliqué que cela n’était pas possible d’être à la fois bouddhiste et catholique. J’étais très triste. Une fois à Paris, j’avais soif d’aller à la messe. J’y allais trois fois par jour! J’étais tellement heureuse d’avoir découvert Jésus et l’amour de Dieu pour moi! Après tout un chemin, en 2006, j’ai été baptisée dans un petit village en France. Trois ans plus tard, j’ai approfondi ma foi dans une école chrétienne pour jeunes adultes. J’ai consacré neuf mois pour approfondir ma foi. Quelle joie ! Et puis, mon chemin s’est poursuivi. Je suis rentrée dans mon pays, comme chrétienne. En 2015 je suis devenue marraine de la confirmation de Simone. Elle était ma première filleule. Cette année je suis devenue marraine de baptême de ma cousine Agnès-Marie qui, comme moi, était aussi bouddhiste pratiquante et est devenue catholique. Elle a été baptisée à la même date que moi! Et, comble de bonheur, je suis également devenue la marraine d’Albane, la petite fille d’amis français. Depuis le jour de mon baptême je me suis dit: « Je vais laisser Dieu conduire ma vie. » Parfois, ce n’est pas facile. Mais pour moi, Dieu est mon père. Il est celui qui sait tout de ma vie. C’est lui qui m’a créée, donc je n’ai peur de rien. Il m’a choisie pour être chrétienne afin que je puisse témoigner et proclamer sa bonne nouvelle aux autres! « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Saint Jean). Mes amis bouddhistes me demandent souvent: « Mais, Monthita, tu es toujours souriante, comment fais-tu ? » Et je leur réponds : « Je suis heureuse, car je sais que Dieu m’aime. Et vous aussi, il vous aime ! Croyez-le et vous serez heureux ! »

 

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI