Les moines de Solesmes entrouvrent la clotûre le temps d’une journée découverte

by Hélène Bordes

La démarche, inédite chez les bénédictins sarthois, n’est pas sans rappeler le tournage du film Le grand silence consacré à la Chartreuse qui avait fait entrer pour la première fois dans l’histoire de l’ordre cartusien des caméras dans l’enceinte de l’un de ses monastères les plus célèbres.

Les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes (Sarthe) ont organisé, le samedi 6 octobre, une « journée découverte » à destination des jeunes de 16 à 30 ans. Une invitation unique à partager la vie des occupants du lieu, en dehors du rythme particulier des retraites spirituelles auxquelles de très nombreux fidèles s’adonnent régulièrement dans ses murs. Cette surprenante initiative s’inscrit dans une démarche nationale entreprise par la Conférence monastique de France et le Service des moniales, à l’occasion du synode sur « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » qui s’est ouvert à Rome le 3 octobre et se déroulera jusqu’au 28.
Une centaine d’abbayes et de monastères ont entrouvert volontairement leur clôture ce week-end pour faire découvrir au plus grand nombre la vie des moines et ouvrir les cœurs à la vocation monastique. Jardinage, menuiserie, boulangerie, reliure et bien entendu, prière, la vie des religieux est bien remplie. Cette opération transparence est une belle occasion pour les 400 communautés religieuses françaises de se faire connaître et peut-être, d’enrayer la baisse des vocations qui a vu le nombre de religieux chuter de moitié en 15 ans (près de 11000 en 1999 pour un peu moins de 5500 en 2015). Même constat chez les religieuses et moniales, passées de plus de 50000 à 30000 sur la même période.

La vidéo de présentation du week-end portes-ouvertes est à découvrir ici :
https://youtu.be/Tzjniur2o-I

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI