KIDCAT, ou comment retrouver le chemin du caté !

by Hélène Bordes

Le caté est extrêmement important pour transmettre la foi aux jeunes générations et favoriser le retour de leurs parents à l’Eglise. Pourtant il est de plus en plus délaissé. Dans le diocèse de Valence, une paroisse a lancé une nouvelle formule innovante qui a fait ses preuves.

Le Kidcat est né dans la paroisse de Romans-sur-Isère il y a près de dix ans. Il a été lancé par le père Damien de Villepoix et son équipe. Un enfant qui participe au Kidcat reçoit un catéchisme complet, qui le prépare aussi bien au baptême qu’à la première communion sans qu’un parcours supplémentaire soit nécessaire. 

Mais en plus du caté, la paroisse organise le ramassage scolaire, le goûter et un temps d’aide aux devoirs. Il est adapté aux besoins des jeunes et de leurs parents, de leurs contraintes et de leur rythme de vie.

Le Kidcat de Romans compte aujourd’hui plus d’une centaine d’enfants issus de toutes les écoles publiques ou privées de la paroisse. Depuis, le Kidcat a été dupliqué dans toute la France.

Envie de lancer cette initiative sur votre paroisse ? Découvrez notre fiche missionnaire !

Pour en savoir plus

Les 4 moments du Kidcat :

À son arrivée, l’enfant prend son goûter servi par les « Mamies gâteaux » : des mamans et des mamies qui préparent avec attention ce moment convivial. Le goûter dure environ 45 minutes.

Vient ensuite le parcours Nathanaël : un parcours de caté novateur basé sur l’aventure en DVD de plusieurs enfants dans une cabane. Ce parcours permet aux jeunes de découvrir de manière ludique et interactive la foi chrétienne. Il comprend des temps d’échanges, des ateliers manuels et de nombreux autres outils mis à disposition des enfants.

À partir de 18h30, un temps d’étude encadré par des adultes est prévu pour aider l’enfant à faire ses devoirs ou recevoir un soutien scolaire.

Qui s’y intéresse ?

« Le Kitcat est complémentaire au catéchisme, il s’adresse à des familles qui n’y auraient probablement pas inscrits leurs enfants. » Et ça marche ! Un enfant inscrit sur deux n’est pas baptisé. Kidcat contribue aussi à évangéliser les parents : certains enfants demandent à rejoindre le service de l’autel et y entraînent toute la famille.

Combien ça coûte ?

Il faut des moyens pour le matériel (5 à 6 000 euros : télé, parcours et leurs accessoires…) et le Kidcat ne vit que des dons. Les fidèles peuvent parrainer les enfants qui s’inscrivent. Les entreprises peuvent le soutenir, en finançant l’achat d’un minibus ou du mobilier. Il faut du temps de présence aussi : le prêtre doit être sur place toutes les semaines. Les bénévoles ne manquent jamais à l’appel : la formule offre une grande souplesse aux bénévoles, qui peuvent s’inscrire sur Doodle selon leurs disponibilités. Pas besoin d’être catholique pour assurer l’aide aux devoirs ou la participation active aux jeux !

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI