FRÈRE THIERRY HUBERT, PRODUCTEUR DU « JOUR DU SEIGNEUR »

by Alexandre Meyer

Le frère dominicain Therry Hubert est également conseiller spirituel du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens. Il a développé à Lille Retraite dans la ville, un projet spirituel numérique suivi par plus de 160 000 internautes.

PAR ALEXANDRE MEYER – PHOTO : CIRIC©GPOLI

À qui s’adresse la plateforme Vodeus ? Avec Vodeus, nous voulons offrir soixante-dix ans d’histoire et de patrimoine audiovisuel à un public soucieux de marquer une pause, de réflé- chir et de porter un regard neuf sur notre monde marqué par la frénésie de la vitesse.

Quels sont les enjeux de la diffusion sur le web des contenus du CFRT ? Opérer une transition vers le numérique d’abord, être présents sur les nouveaux écrans, et offrir ensuite une dimension spirituelle et profonde de la vie à un public qui n’y est pas encore habitué.

Vos productions multimédias, inspirées par les principes chrétiens, ont-elles encore quelque chose à dire aux hommes de notre temps ? Nous pouvons apporter une anthropologie : une manière d’envisager l’être humain, personne créée, vulnérable, relationnelle, et remettre en valeur l’être humain dans la culture du transhu- manisme et de l’intelligence artificielle. Nous avons le devoir d’affirmer l’insondable richesse de l’être humain y compris dans sa pauvreté. La Tradition chrétienne est désormais à portée de clic. Elle peut répondre à la formidable attente de spiritualité qui s’exprime aujourd’hui : l’Église ne porte pas seulement des règles morales, mais 2 000 ans de tradition spirituelle.

Comment appréhendez-vous cette nouvelle mission ? J’ai accepté cette mission par devoir, mais j’y reste par plaisir. C’est une mission extraordinaire : la télé n’est pas morte, elle n’est pas à la fin de son histoire, elle est toujours ce grand média qui draine une audience forte.

Le Jour du Seigneur, diffusé sur le service public, incarne cette tension féconde entre l’ADN catholique et le terreau du service public : mêler l’exigence éditoriale, le regard positif porté sur chaque sujet et le devoir d’être audible par tous. Nous restons libres de nos choix éditoriaux mais devons témoigner qu’il est possible de vivre ensemble sans perdre son identité. Pour nous, chrétiens, c’est un posi- tionnement à réinventer chaque jour dans un monde qui n’est plus chrétien.

C’est votre vocation de « frère prêcheur » ? Tout dominicain, façonné par la parole de Dieu et celle des hommes qui portent le message évangélique, a le désir de transmettre ce qu’il a contemplé, en tenant compte du milieu dans lequel il annonce cette parole, un milieu qui n’entend plus les mots de l’Évangile. Si saint Dominique avait eu une tablette, il aurait sans doute été youtuber…

EN CHIFFRES

1948, première diffusion d’une messe à la télévision française. 1950, naissance du Comité Français de Radio-Télévision (CFRT).

1954, création du Jour du Seigneur, toujours diffusée sur France 2.
2019, 2 000 contenus vidéos sont disponibles sur Vodeus.

PLUS D’INFOS

www.vodeus.com

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI