FRANÇOIS-XAVIER : « J’AI TOUCHÉ LE FOND »

by Marie Fawzy

Profondément malheureux, François-Xavier pense mettre fin à ses jours. Une inspiration intérieure d’être quelqu’un de bien le pousse à partir de chez lui. Il atterrira dans un lieu qui va changer sa vie.

PROPOS RECUEILLIS PAR JEANNE FLEURY POUR DÉCOUVRIR DIEU

Tout cela s’est passé il y a trois ans. J’étais étudiant en Belgique à Louvain-la-Neuve et je ne faisais pas mal de conneries. Ma vie était très éloignée de Dieu. J’étais un gros consommateur d’alcool, je fumais des pétards et j’avais des relations par-ci par-là. J’étais profondément malheureux mais je ne m’en rendais pas compte alors j’ai continué longtemps à m’enfoncer là-dedans, des mois, des années, en pensant que c’était ça la joie, que ça allait me rendre heureux.  J’ai touché le fond. Pendant plusieurs mois, ce fut un vrai combat pour ne pas en finir avec ma vie une bonne fois pour toutes, pour ne pas mettre fin à mes jours.

« JE PENSE QUE J’AI ÉTÉ PROTÉGÉ PAR DIEU SANS LE SAVOIR »

Après avoir été tenté de me supprimer, je me suis rendu compte qu’au fond de moi-même, j’étais quelqu’un de bien. Petit, j’avais le désir de servir à quelque chose, de faire quelque chose d’utile pour le monde.

Je suis parti de chez moi, j’ai écrit une lettre à mes parents et j’ai quitté la maison en emportant la voiture et un peu d’argent. Providentiellement, je suis arrivé à Paray-le-Monial. Une fois sur place, je n’avais plus envie de me suicider. Je n’étais pas heureux mais apaisé. Je pense que j’ai été protégé par Dieu sans le savoir. Je suis resté là sans mon téléphone ni le moindre contact avec quiconque. Je me voyais partir pour passer dix ou quinze ans loin de chez moi, j’avais coupé les ponts, mais arrivé là, j’ai eu la chance de rencontrer une sœur consacrée qui a tout de suite senti qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas, sans savoir exactement quoi.

« Dieu se foutait bien de ce que j’avais fait, il m’aimait pour ce que j’étais »

Elle m’a invité à venir manger le soir, j’étais touché par sa simplicité, sa joie, son écoute, c’était étonnant car elle se donnait de la peine pour mieux me connaître.

Au fur et à mesure de la discussion, je lui ai tout raconté. Elle m’a recommandé de remettre tout cela à Jésus, à son cœur « brûlant d’amour pour toi ». Elle m’a parlé de l’adoration, des apparitions, du Sacré-Cœur… J’étais à mille lieues de comprendre de quoi il s’agissait.

« JE ME SUIS SENTI AIMÉ »

Je me suis rendu le soir à la chapelle des apparitions, tard dans la nuit. J’ai fait ce qu’elle m’a dit de faire : j’ai listé dans mon cœur tout ce qui me pesait et je l’ai donné à Jésus. J’ai été retourné comme une crêpe. Je me suis senti aimé, appelé par mon prénom. Dieu se foutait bien de ce que j’avais fait, il m’aimait pour ce que j’étais.

Ça a bouleversé ma vie : instantanément, j’ai dit « oui », oui je ne sais pas qui tu es, oui je ne sais pas ce qu’il se passe mais c’est ce que je désire pour le restant de ma vie. J’ai accepté de changer. Ce fut radical : la joie que je cherchais auparavant dans des trucs qui ne mènent à rien, je l’ai trouvée dans le Christ et cela a profondément changé ma vie.

Vous pouvez retrouver le témoignage de Vincent en vidéo et le contacter en vous connectant sur decouvrir-dieu.com

 

RETROUVEZ D’AUTRES TÉMOIGNAGES SUR DECOUVRIR-DIEU.COM ÉGALEMENT SUR KTO, CHAQUE DIMANCHE À 20 H 30

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI