Anne Roumanoff La vie en rouge

by administrator

La couleur rouge n’est pas faite pour passer inaperçue et c’est justement pour cela qu’Anne Roumanoff l’a choisie. Thierry Ardisson est l’homme en noir, Geneviève de Fontenay la dame au chapeau, Anne s’adjuge le rouge et ne déroge jamais à son code couleur, symbole de la passion, de l’énergie, de l’amour, de la vie.

Regard perspicace et humour vache font mouche, comme en témoigne le succès de sa chronique sur Europe 1 et son dernier spectacle Anne bien… plus que 20 ans. Son impertinence nouvelle n’a fait qu’augmenter son fan club, déjà conséquent. Celle qui rêvait d’être une grande-actrice-avec-un-grand-A est devenue une grande-humoriste-avec-un-grand-H.

Quel est votre principal trait de caractère ?

La détermination.

Votre pire souvenir professionnel ?

Ça, je ne peux pas l’oublier : le premier jour où j’ai présenté mon spectacle au festival d’Avignon en 1987, il n’y avait aucun spectateur !

Votre rêve le plus fou ?

Écrire une pièce de théâtre.

De quoi refusez-vous de parler dans vos sketchs ?

De la maladie et de la mort.

Qu’est-ce que vos sketchs ne dévoilent pas de vous ?

Mes fragilités… et il y en a !

Qu’est-ce qui vous amuse dans la vie ?
La nature humaine.

Qu’est-ce qui ne vous fait pas rire du tout ?

La nature humaine.

Quelle est la question que vous voudriez que je vous pose ?

On ne me demande jamais le secret de ma beauté !

Quel est votre secret de beauté ?

Je pense qu’on embellit quand on s’accepte tel que l’on est.

Votre péché mignon ?

Le chocolat et surtout les macarons : je suis incapable de résister !

La vertu la plus importante à vos yeux ?
La franchise. Je déteste l’hypocrisie et le mensonge par-dessus tout.

Votre devise ?

Quand on veut on peut ! Facile à dire, pas toujours facile à faire. En tout cas, pas impossible.

Le mot que vous préférez ?

Amour.

Le mot que vous détestez ?

Contrainte.
Qui vous a montré le chemin vers Dieu ?

Mon cher et tendre mari, qui est très croyant.

Priez-vous avant de monter sur scène ?

Oui, tout le temps mais c’est intime.

Dieu a-t-il de l’humour ?

Dieu a beaucoup d’humour. Ça se vérifie tout le temps. Par exemple, quand des gens qui vous ont fait des crasses deviennent soudain gentils avec vous.

Quel grand témoin de la foi vous a marqué ?

Sœur Emmanuelle : je la trouvais extraordinaire et tellement altruiste.

Qu’avez-vous compris de la vie que vous aimeriez transmettre à vos deux filles, Alice et Marie ?

Le respect des autres et celui de soi.

D’où tirez-vous votre force ?

De ma famille.

De quoi sont composés vos jours de joie secrète ?

Je trouve de plus en plus de plaisir dans l’écriture.

Quel est le démon que les années n’ont pas assagi ?

Le doute ! Malgré les années, il est toujours là à me tenailler.

Quel talent aimeriez-vous avoir ?

Chanter juste… Mais c’est juste un rêve !

Votre rêve inachevé ?

Le cinéma… ça viendra.

Votre héros de fiction favori ?

Charlot.

Votre dernier fou rire ?

Hier en faisant répéter des amis pour un spectacle.

Comment aimeriez-vous mourir ?

Le plus tard possible!

Vous aimerez aussi

Leave a Comment

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI