Trouver son orientation

by Hélène Bordes

Choisir. La question de l’orientation est une question centrale, car elle sous-tend celle de notre vocation professionnelle.

La question de l’orientation implique une certaine pression ; en effet, notre vie professionnelle est une part importante de notre vie. Le travail nous permet d’être co-créateurs, de nous réaliser et de servir un bien commun. « J’appelle travail l’activité de l’être humain qui, confronté à des contraintes, produit selon un projet déterminé, quelque chose pouvant servir à d’autres » (Pierre-Yves Gomez, Intelligence du travail). Le travail sert alors notre vocation professionnelle, qui est ici comprise dans le sens d’une mission spécifique, et non pas d’une vocation religieuse, ou d’une vocation exceptionnelle. C’est une vocation personnelle qui s’incarne dans le travail et qui s’intègre dans une vocation collective : entreprise, organisme, pays… « Là où ton talent rencontre les aspirations du monde, là réside ta vocation. »

L’orientation consiste, à un moment de choix, de décisions, à éclairer notre vocation professionnelle, la façon dont nous participons de façon singulière à la croissance du monde qui nous entoure. L’orientation des jeunes, et parfois des adultes, doit nous conduire à poser ces choix en fonction de ce que nous sommes vraiment, de notre identité, en étant toujours plus en accord avec notre histoire, nos talents, nos désirs : avec notre singularité. Il s’agit de discerner ce vers quoi nous désirons aller, et ensuite de mettre en place les moyens d’y parvenir. Nous posons un choix libre lorsqu’il est fait en connaissance de cause !

Plusieurs éléments fondamentaux sont à juxtaposer pour répondre à cette question de l’orientation :
• Notre histoire de vie : nous héritons de notre histoire familiale et professionnelle des valeurs, des satisfactions, des blessures, qui nous marquent profondément. Nous devons relire ces différents éléments afin de garder le positif, « réparer » ce qui nous fait souffrir et qui peut entraver l’accomplissement de notre vocation. C’est parfois au cœur de notre blessure que s’origine notre vocation.
• Nos talents, qui ont une dimension plus anthropologique : nous disposons depuis notre naissance de talents, de qualités innées que nous devons nommer afin d’en prendre conscience et les mettre en oeuvre. Où vais-je être naturellement performant au travail ? Comment est-ce que je me comporte si je suis dans ma zone de confort ?
• Notre mode relationnel avec les autres, et en arrière plan les freins à notre accomplissement.
• Notre désir, les lieux et les aspirations qui nous entraînent à faire fructifier nos talents. Ils sont souvent en lien avec notre histoire: univers du spectacle, de la nature, du sport, de la finance, de l’éducation, de la biologie, des mathématiques… Nul besoin de justifier ce désir et ce goût, pas plus que nous n’aurions à justifier notre préférence de l’orange au violet. Dans une famille, pourquoi tel frère aime-t-il les mathématiques et tel autre préfère-t-il les sciences sociales ?
• Les besoins du monde dans lequel nous vivons, qui évoluent selon les époques.

Pour des jeunes, le rôle des parents est déterminant. Quel talent ai-je remarqué chez mon enfant, en dehors de ses résultats scolaires ? Quelles peurs et quelles attentes lui transmets-je, de façon plus ou moins consciente ? Quel temps est-ce que je consacre à en parler paisiblement ? Quelle visite d’école suis-je prêt à faire pour l’accompagner ? Le père, qui est celui qui entraîne son enfant vers l’extérieur, à une importance particulière dans cette période de discernement et de choix. Son accompagnement est précieux pour son enfant, qui va être à la fois reconnu et rassuré dans ce qu’il est vraiment. La formation va ensuite permettre à un jeune d’acquérir les compétences nécessaires à la mise en oeuvre de ses talents et de ses désirs. Il est bon aussi de ne pas oublier que découvrir notre mission est le travail d’une vie, qui s’éclaire petit à petit. Ce temps de l’orientation en est une étape importante, et s’il existe une inquiétude, c’est bon signe : nous sommes appelés à de grandes choses !

Isabelle Cail

Isabelle Cail est consultante en orientation professionnelle et co-fondatrice du réseau Vocare : www.reseau-vocare.com

6 clés pour trouver mon orientation

1. Accepter de me recevoir comme je suis. Nous ne nous créons pas nous-mêmes à partir de rien, quoi qu’en disent certains philosophes. Il y a en nous un roc sur lequel nous pouvons nous appuyer, que nous n’avons pas choisi. C’est un trésor toujours donné, jamais repris dont il est important de prendre conscience et qu’il est urgent de nommer. Oser écouter ses désirs profonds.

2. Cultiver ma confiance fondamentale dans la vie. C’est peut-être la clé la plus importante pour s’orienter et garder le cap. Pour cela prendre du recul et se faire aider pour faire la vérité sur son fonctionnement et sur ses pauvretés. Et par dessus tout, nourrir sa vie intérieure.

3. Demander un avis extérieur professionnel si possible, en passant des tests de personnalité qui donnent une vision objective, qui n’est ni celle de notre famille, ni celle de nos amis ou une image rêvée de nous-mêmes.

4. Me retrousser les manches et accepter de passer beaucoup de temps à chercher les bonnes écoles, les bonnes filières. Me renseigner auprès d’anciens des écoles ou de personnes en cours d’emploi. Etre prêt à y sacrifier des weekends entiers et des vacances (stages d’observation, visites…). M’y prendre très tôt dans l’année, et même l’année précédente.

5. Oser choisir sans dramatiser. Ne jamais se décourager et se détendre pour être plus libre dans nos choix : c’est aussi toute la vie que l’on choisit son orientation. Il est toujours possible de bifurquer, rebondir, au moins et d’abord dans le regard que l’on pose sur notre quotidien.

Pour aller plus loin :

À chacun sa mission, Jean Monbourquette, Bayard, 2012
reussirmavie.net, Un site pour qui offre des pistes de réflexion sur de nombreux sujets (professionnels et personnels).

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI