MBTI : le test de personnalité

by administrator

Connaissance de soi. Plus qu’un test de personnalité mondialement connu, le MBTI est un outil de connaissance de soi et d’acceptation des autres. 

Par Marguerite Chevreul. 

Le MBTI est le test le plus connu et pratiqué au monde. L’acronyme MBTI signifie Myers-Briggs Type Indicator (en français : Indicateur de type Myers Briggs). Pourquoi est-il aussi utilisé, dans le monde entier ? Parce que dans l’univers complexe, et parfois discutable, des tests psychologiques, il a l’avantage de reposer sur des études psychologiques incontestables : le livre de Carl Gustav Jung sur les types de personnalité, publié en 1922, à partir duquel deux universitaires américaines (Katharine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers) ont développé cet outil en 1962. Cela lui a donné une caution universitaire solide qui reste une des caractéristiques fortes de ce test. Il a été validé et revalidé depuis lors avec des impératifs scientifiques de fiabilité. Mais c’est aussi un indicateur (on préfère parler d’indicateur et non de test) qui ne juge pas, ne classe pas, et qui propose des types de personnalité qui ont toutes leurs qualités et leurs défauts. Et surtout il n’enferme pas dans une catégorie puisqu’il y a un chemin de développement naturel dynamique de chacun des types de personnalité (c’est la base de la théorie de Jung).

Préférences naturelles

Le MBTI est une école de tolérance des différentes personnalités

Le MBTI repose en effet sur l’identification de nos préférences naturelles dans quatre dimensions particulières importantes, sachant que nous pouvons tous utiliser les opposés dans chacune de ces dimensions, mais que nous en privilégions naturellement plutôt une. Ces préférences sont symbolisées par une lettre. Le composé des quatre lettres de nos préférences va correspondre à l’un des 16 types psychologiques décrits par Jung (voir encadré Clés). L’identification de nos préférences est un élément important de la connaissance de soi, qui nous permet de développer nos points forts. Il nous aide aussi à prendre conscience de nos points faibles (qui sont souvent un excès de ces points forts) et des points de vigilance ou des aspects de notre personnalité que nous devons développer (le côté ombre de notre personnalité). Par exemple, si notre énergie est orientée vers l’extraversion (E) plus que vers l’introversion (I), nous allons prendre conscience de l’atout que cela représente pour le contact avec les autres, tout en restant vigilants à ne pas envahir l’espace de l’autre par notre exubérance naturelle. De même si nos critères de décision sont plutôt du côté pensée (T, pour thinking), nous allons nous appuyer sur nos atouts de raisonnement logique et en même temps réaliser l’importance du côté sentiment (F, pour feeling) en apprenant à prendre en compte les sentiments des autres. Plus largement, connaître nos préférences, et donc de ce qui nous est le plus facile, permet aussi d’identifier les activités dans lesquelles nous sommes les meilleurs. Ce sont les activités qui nous sont le plus naturelles, pour lesquelles nous sommes « doués ». Cela nous donne une indication sur nos talents propres. Ainsi, une personne dont le mode de perception est côté sensation sera plus efficace dans tous les métiers qui exigent précision et souci du détail, alors qu’une personne qui procède plutôt par intuition (N) réussira davantage dans des activités demandant de l’imagination ou une vue globale. C’est pourquoi le MBTI est devenu essentiel pour toutes les questions d’orientation professionnelle et de choix de carrière et constitue l’outil favori des consultants en bilan de compétences et des coachs en évolution professionnelle.

Le MBTI est aussi une école de tolérance entre les différentes personnalités, aucun type décrit n’étant meilleur que les autres. Il nous apporte une compréhension des fonctionnements de personnes différentes de nous-mêmes. Cela nous aide à les accepter telles qu’elles sont, à découvrir leurs richesses propres. Et cela nous donne des clés utiles pour mieux communiquer et travailler ensemble. C’est la raison pour laquelle le MBTI est utilisé en team building (« construction d’équipe ») pour favoriser le travail d’équipe et la communication interpersonnelle.

Relativiser 

Mais, aussi riche et sérieux que soit le MBTI, il est nécessaire de ne le considérer que comme une indication sur notre personnalité. C’est pourquoi il est indispensable de procéder à ce test avec un coach certifié, formé à l’utilisation du MBTI, qui aidera à décrypter les résultats du test et à les relativiser en les mettant en lien avec la réalité de notre expérience, pour éviter une absolutisation des résultats liés aux travers habituels de tout test (projection, idéalisation de soi, etc.). Gardons-nous de tout attendre d’un test : il ne donne qu’une image très fragmentaire de nous-mêmes et ne suffit pas. Nous sommes uniques et singuliers. Notre vérité est bien au-delà du test.


Marguerite CHEVREUL : Consultant coach, fondateur de TaldeV Développement des Talents
www.taldev.com

Les clés pour comprendre, 
Les 4 « préférences » du MBTI

 

TÉMOIGNAGE

«J’ai passé le MBTI»

Aymeric a passé le test du MBTI il y a cinq ans. Il témoigne
des fruits qu’il en a vus dans sa vie.

J’ai eu l’occasion de répondre au test du MBTI à deux reprises : il y a cinq ans lors d’une session de coaching d’équipe puis l’an passé au cours d’un bilan de compétences avec TaldeV consécutif à un licenciement. Alors que ce test met en évidence
16 types de personnalités, j’ai pu vérifier à quatre ans d’intervalle que les résultats furent identiques. Au-delà de ce constat de fiabilité, j’ai également découvert que les grandes tendances d’un type donné évoluent avec l’âge. En situation de transition professionnelle, un accompagnement structuré grâce à cet outil m’a aidé à retrouver confiance en moi : si la réussite exalte et renforce, en revanche l’échec entraîne l’échec. Et l’échec professionnel entraîne rapidement une généralisation à toute notre personne, tant nous nous jugeons et nous nous évaluons… si d’autres ne s’en chargent pas avant nous ! Nous nous notons sur la base de nos échecs ou de nos succès sans vouloir prendre conscience que nous ne sommes pas le centre du monde et donc pas forcément seuls en cause dans cette étape de vie. Il est important d’en comprendre les raisons et d’oser aller de l’avant. Le test du MBTI offre une clé pour apprendre à conduire cette machine ultra-perfectionnée qu’est le cerveau, en étant attentif aussi bien à la singularité de notre propre fonctionnement qu’à la réciprocité dans nos relations avec autrui sans abraser la richesse de nos différences.

Aller + loin : 

www.16-types.fr

www.taldev.com

Deviens qui tu es, Pierre Cauvin et Geneviève Cailloux, Éditions Le Souffle d’Or, 2007

Apprivoiser son ombre, le côté mal aimé de soi, Jean Monbourquette, Novalis – Bayard, 2011

Vous aimerez aussi

Leave a Comment

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI