Marie-Sophie : « J’ai fait un burnout »

by Hélène Bordes

Après de brillantes études, Marie-Sophie possède tous les atouts pour devenir quelqu’un d’important. Et c’est d’ailleurs son ambition! Mais quelques années plus tard, c’est la descente aux enfers.

Très vite après avoir obtenu mon diplôme, je me suis vu confier des postes à fortes responsabilités. Chaque jour, je fréquentais des chefs d’entreprise, des hommes politiques. À leur contact, j’ai commencé une carrière qui a grimpé, grimpé, grimpé… Sur le plan personnel, tout semblait aussi bien se passer : j’avais beaucoup d’amis et je vivais en concubinage.

Descente aux enfers

Après quelques années d’un travail effréné, j’ai fait un burn-out. Cela a été le début d’une nouvelle ère : les drogues et les addictions sont entrées dans mon quotidien. Les journées me semblaient terriblement vides. Les angoisses ont pris de plus en plus de place. J’ai entamé une véritable descente aux enfers : enfermement, mésestime de moi-même, etc. C’est alors que le seul ami chrétien de mon entourage m’a tendu la main. Il m’a conseillé de m’occuper des autres plutôt que de penser uniquement à moi. Je l’ai trouvé « gonflé » de me dire cela alors que j’allais vraiment mal ! Mais je me suis dit qu’après tout, il avait peut-être raison. Alors, pourquoi ne pas tenter cette dernière solution ? C’est ainsi que j’ai atterri dans un lieu de rassemblement chrétien. Coutumière des bureaux froids de la capitale et des masques de l’hypocrisie, je me suis retrouvée plongée parmi une soixantaine de jeunes venus donner gratuitement de leur temps au service de ce lieu de pèlerinage… D’emblée, leurs sourires, leur bienveillance et leur douceur m’ont complètement désarçonnée. Comment pouvaient-ils être habités par tant de joie à l’idée de rendre service ? Comment pouvaient-ils assurer leur mission, dans l’ombre et l’humilité, et mettre autant de talent et de cœur pour servir de parfaits inconnus ? Pour la jeune fille ambitieuse et esseulée que j’étais, c’était un véritable mystère… Saisie, je décidai de ne pas rebrousser chemin tout de suite. Et, contre toute attente, je ne tardai pas à me séparer de mes préjugés pour trouver ma place au sein de ce groupe.

Notre quotidien était si dense que la « prophétie » de mon ami se réalisa : il ne me restait pas une seule minute pour penser à mes problèmes ! Au cours de cette expérience, j’ai réappris à aimer la vie en comprenant qu’il n’est nul besoin de courir après une image parfaite de soi-même lorsque l’on a du prix aux yeux des autres. Un prêtre que j’ai sollicité m’a encouragée à demander à Dieu de transformer mon existence. Selon lui, il ne tenait qu’à moi d’accepter de lui confier mes inquiétudes. J’acceptai. À partir de ce jour-là, j’ai cru en Dieu et j’ai fait mienne la maxime de ce prêtre : « Croire en Dieu, ce n’est pas savoir que Dieu existe, c’est savoir que Dieu nous aime. »

Changement de cap !

À la fin de l’été, j’ai décidé de changer complètement de vie et j’ai commencé à avancer vers le baptême. J’ai été baptisée à la vigile pascale 2015. Un moment inoubliable. Pendant tout le temps de préparation au baptême, j’ai eu des angoisses, des doutes, et j’ai été traversée par des inquiétudes sur le fait de ne pas être à la hauteur de ce que Dieu pouvait attendre de moi : comment, lui, un être si parfait, pouvait-il aimer un être aussi imparfait que moi ?

Aujourd’hui, j’ai la conviction que je suis aimée pour ce que je suis. L’amour se dilate en mon cœur au fur et à mesure de mon itinéraire de conversion. Actuellement, tout n’est pas facile dans ma vie. Je ne sais toujours pas ce que je vais faire sur le plan professionnel et je suis fragilisée par un certain nombre de questions mais j’ai la conscience d’être dans la main de Dieu, d’être regardée en permanence avec miséricorde et de pouvoir avancer sans avoir peur de faire des erreurs. Et je sais que si jamais je tombe, il sera là, à mes côtés, pour me relever.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI