LYON, NÉE DE LA LUMIÈRE

by Alexandre Meyer

La cathédrale Saint-Jean de Lyon, livrée à une longue campagne de restauration depuis près de trente ans, a retrouvé ses couleurs et la clarté bleutée de ses vitraux. Du 22 octobre au 11 novembre, elle accueillera les représentations d’un spectacle féérique inédit.

PAR ALEXANDRE MEYER – PHOTOS LA MAISON PRODUCTION / DAMIEN FONTAINE

C’est une première à l’intérieur d’une cathédrale et inédit à une telle hauteur : le temps du spectacle Lyon, née de la Lumière, la nef, les traverses et le chœur de la primatiale Saint-Jean seront richement habillés d’images monumentales à 360°, immergeant le spectateur dans l’histoire de la ville, de la première communauté chrétienne de notre pays et d’un couple de jeunes amoureux dont l’amour paraît impossible…

L’histoire palpitante des premiers chrétiens d’un pays qui ne s’appelle pas encore la France se déroule sous nos yeux. Toutefois, c’est par un saut vertigineux dans ce tumultueux passé que débute le spectacle Lyon, née de la Lumière : dans la cathédrale encore en chantier, un enfant observe la nouvelle horloge astronomique, merveille de précision et d’inventivité. Nous sommes en 1379. Le grand voyage à travers le temps et l’espace va commencer…

LES ENVOYÉS

Noussommes à Lugdunum, en l’an 177 de notre ère. La capitale de la Gaule romaine est un centre poli- tique, religieux et commercial foisonnant. Les dieux de Rome y cohabitent avec d’autres croyances superstitieuses. Un petit groupe, emmené par Pothin et Irénée, suscite curiosité et suspicion. Hommes et femmes de toutes conditions, esclaves, affranchis, riches, pauvres, ils se revendiquent d’un certain Jésus. Pothin et Irénée sont les disciples de Polycarpe, évêque de Smyrne en Asie Mineure. Lui-même est un disciple de l’apôtre Jean, l’Aigle de Patmos, l’auteur d’un évangile et de l’Apocalypse, le « disciple que Jésus aimait », celui qui recueillit la Vierge Marie chez lui à la mort de Jésus.

LES 48 MARTYRS DE LYON

Arrivé à Lyon vers 122, Pothin a été élu premier évêque de la jeune communauté chrétienne de la cité vers 150. En cette année 177, le vieux patriarche est âgé de plus de 90 ans quand la persécution s’abat sur la communauté. Dans les dédales de la cité, s’engage contre les chrétiens une traque sans précédent. Pothin est mené au tribunal, roué de coups et jeté en prison, où il s’éteint rapidement. Irénée, dès son retour de Rome, lui succède. Mais un autre péril menace : les doctrines gnostiques, qui nient l’incarnation du Fils de Dieu et mettent en péril l’intégrité de la foi, se répandent dangereusement. Intelligent, pétri de charité, fidèle à la Tradition apostolique, le premier grand théologien de l’Église d’Occident rédige un important traité, Contre les hérésies, pour réfuter ces doctrines ésotériques. En 2020, la Fondation Saint-Irénée a lancé à Lyon L’année saint Irénée ainsi que de nombreuses initiatives – comme le spectacle Lyon, née de la Lumière – pour mieux faire connaître le saint patron du plus ancien diocèse de France.

LE SAViEZ- VOUS ?

ON L’APPELLE AUSSI BIEN « PRIMATIALE » QUE « CATHÉDRALE » SAINT-JEAN, CAR ELLE ABRITE LE SIÈGE ÉPISCOPAL DEL’ARCHEVÊQUE DE LYON, PRIMAT –LEPREMIER ÉVÊQUE – DES GAULES.

UN ANCIEN GROUPE CATHÉDRAL

Formée de la primatiale Saint-Jean de Lyon, de l’église Saint-Étienne et de l’église Sainte-Croix, la cathédrale multiple lyonnaise était la seule encore intacte à la fin du Moyen-Âge. Les églises Saint-Étienne et Sainte-Croix seront détruites à la Révolution française, laissant seule la primatiale Saint-Jean. Sa construction s’est étalée sur trois siècles, de 1175 à 1480. Dévastée en 1562 durant les guerres de religion, utilisée comme temple du culte de la Raison et de l’Être suprême en 1793 puis délaissée, la cathédrale bénéficie de plusieurs campagnes de restauration au XIXe siècle et tout au long des cinquante dernières années.

UN SPECTACLE PHARAONIQUE

Damien Fontaine, compositeur et metteur en scène, a réuni pas moins de 15 millions de spectateurs au cours de ces quinze dernières années, le temps de nombreux spectacles multimédia, en France et à l’international. Primé à cinq reprises à Lyon pour ses créations monumentales dans le cadre de la Fête des Lumières, il est également le réalisateur du plus grand spectacle multimédia jamais donné en Europe.

La création artistique du spectacle Lyon, née de la Lumière, a exigé le concours de vingt graphistes pour la création des images monumentales, d’une douzaine de comédiens professionnels pour l’enregistrement des voix off, d’un studio numérique pour l’enregistrement des musiques et du design sonore, de pas moins de 140 figurants et de dizaines de costumes, d’une trentaine de techniciens pour l’ensemble des installations techniques et d’une ingénieuse maîtrise du son, au moyen de points de diffusion relayés tous les dix mètres, afin de palier la résonnance et l’écho de l’édifice.

L’image monumentale, c’est le clou du spectacle. Elle s’impose au spectateur quel que soit l’endroit où il porte son regard. Elle vient ciseler les moindres détails de l’architecture de la cathédrale grâce au travail préalable de modélisation des lieux, passés au peigne fin par un scanner au laser en trois dimensions.

Décors vertigineux qui transportent la cathédrale dans le Lyon antique, survols de l’histoire, scènes épiques qui repoussent virtuellement les murs du bâtiment, tour à tour trompe l’oeil et illusions d’optique, les images calquées sur les murs par une vingtaine de projecteurs vidéo de très forte puissance permettent une exploration qui s’affranchit des cloisons de la cathédrale.

Musique enveloppante, effets spéciaux, mise en scène de plus de 140 acteurs et figurants âgés de 2 à 93 ans, le spectacle de Damien Fontaine nous fait remonter le temps, du Moyen-Âge à l’Antiquité…

PLUS D’INFOS

Deux représentations par jour :
18 h 30 et 21 heures, à la cathédrale Saint-Jean, place Saint-Jean, Lyon 5e. Durée du spectacle : 1 heure 20.
Tarifs : plein, 30 € ; réduit, 18 € ; moins de 18 ans, 12 € ; pack famille (cinq personnes), 70 € ; groupe supérieur à dix personnes, 20 € par personne. Les bénéfices du spectacle seront affectés aux aménagements de la cathédrale. À partir de 7 ans. Informations et réservations au : 0426205229.

POUR ALLER + LOIN

https://lyonneedelalumiere.com

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI