L’ŒUVRE D’ORIENT : POUR NOS FRÈRES DU LEVANT

by Alexandre Meyer

L’Œuvre d’Orient est au service des chrétiens d’Orient depuis 1856. Éducation, santé, formation, défense du patrimoine, volontariat… du Moyen-Orient à l’Inde, de la Corne de l’Afrique à l’Europe orientale, elle soutient l’action des évêques, des prêtres et des communautés religieuses qui interviennent auprès de tous. L’Œuvre d’Orient apporte aujourd’hui une aide concrète à trois millions de malades et quatre cents communautés religieuses dans vingt-trois pays.

TEXTE ALEXANDRE MEYER – PHOTOS J.-M.GAUTIER / ŒUVRE D’ORIENT

À la une : Romaric, ingénieur, et Galhiane, externe en médecine, 24 ans, ont décidé de partir 6 mois avec l’Œuvre d’Orient au service des chrétiens du Levant. Ils sont enseignants dans une école des Filles de la Charité à Alexandrie, en Égypte, qui accueille 950 élèves. Ils font partie des quinze volontaires actuellement en Égypte pour des missions longues dans le domaine scolaire ou la santé.

19 novembre 2019: Centre d’alphabétisation St Raphaël, venant principalement en aide aux enfants réfugiés d’Irak et de Syrie. La plupart des enfants ont été déscolarisés depuis longtemps. Ici, ils réapprennent certaines bases avant, soit de réintégrer le système scolaire, soit d’émigrer en Australie, au Canada ou dans d’autres payes. Beyrouth – Bouchrieh. Liban

Le centre Saint-Raphaël, situé dans la banlieue de Beyrouth, au Liban, soutenu par l’Œuvre d’Orient, accueille chaque jour près de 140 enfants pauvres déscolarisés, âgés de 4 à 16 ans, issus principalement de familles réfugiées.

L’hôpital du Sacré-Cœur situé à Hazmieh, au Liban, est tenu par les Filles de la charité. Il est soutenu par L’Œuvre d’Orient qui y envoie également des volontaires en mission.

17 décembre 2018 : Scène de vie dans le quartier ravagé par les combats du souk Al-Madina d’Alep fondé au XIVe siècle, et inscrit au patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO, comme le reste de la cité millénaire d’Alep. Alep. Syrie

Ci-dessus, Vincent Gelot.

Monseigneur Antranig Ayvazian, évêque arménien catholique de Qamichli, se dévoue corps et âme pour soutenir les familles de son diocèse, situé dans le Nord-Est syrien. Cette région a été le théâtre de violences terribles depuis le début du conflit et accueille un grand nombre de réfugiés fuyant les zones de combats.

FOCUS

LA SITUATION S’AMÉLIORE EN ÉGYPTE

Églantine Gabaix-Hialé, chef de mission pour l’Œuvre d’Orient, était au Caire en février dernier. « Tout n’est pas rose, les difficultés des chrétiens, principale minorité religieuse du pays, sont criantes. La présidence de Mohamed Morsi(2012-2013, Ndlr) leur a montré le vrai visage des Frères musulmans, et depuis la révolution qui l’a renversé ils se sentent vraiment citoyens. Mais cette parenthèse a fait naître une interrogation nouvelle : “Qui se serait soucié de votre confession auparavant ?” C’est comme si l’on avait importé une problématique communautaire qui ne leur correspond pas. La situation est calme, mais les tensions demeurent fortes dans le sud du pays, très défavorisé, où la pauvreté nourrit l’extrêmisme et où les actes anti-chrétiens se multiplient. » Signe d’espérance, c’est dans cette région que fleurissent les conversions… Les écoles chrétienne soutenues par l’Œuvre d’Orient éduquent l’élite du pays comme les classes les plus défavorisées sans distinction de religion. Les discriminations n’y ont pas leur place. Contribuant à apaiser les tensions, elles portent un témoignage prophétique.

LA SYRIE S’ENFONCE DANS LA CRISE

Vincent Gelot vit au Liban depuis quatre ans. Directeur Pays au Liban, en Jordanie et en Syrie, il se rend fréquemment dans ce pays martyr d’où il rentre à peine. « J’ai beaucoup de chagrin pour les populations locales. Je n’ai jamais vu une situation aussi catastrophique. La crise financière libanaise a bloqué l’aide humanitaire et gelé les comptes bancaires de tout le monde. Patriarcat, évêchés… tout le monde y détenait un compte. Les églises ont du mal à payer leurs prêtres et à aider la population à maintenir la tête hors de l’eau. La situation a empiré en deux mois. Le trauma ressort, la hausse des cancers est frappante, les enfants meurent de froid. Tout le pays est touché. » Dans ce contexte, l’Œuvre d’Orient s’attache à préserver le lien d’amitié et de confiance avec les Églises locales. « Nous avons contribué à rouvrir une école chrétienne de Damas, à rebâtir la cathédrale d’Alep, à rénover un foyer d’accueil d’enfants trisomiques à Homs, nous tentons d’aider les femmes à relever la société et soutenons par exemple une association qui favorise le retour à l’emploi par le micro-crédit. »

POUR EN SAVOIR +

https://oeuvre-orient.fr

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI