LE SANCTUAIRE DE NOTRE-DAME DU ROSAIRE DE FATIMA: MARIE EN SON ROYAUME

by Marie Fawzy

De mai à octobre 1917, trois petits bergers reçoivent la visite de la Sainte Vierge à six reprises. Les apparitions mettent en émoi la jeune République portugaise, proclamée en 1910, libérale et profondément anticléricale. Cent ans plus tard, avec plus de six millions de pèlerins par an, Fatima est devenu le troisième sanctuaire catholique le plus visité au monde.

PAR ALEXANDRE MEYER – PHOTOS FILIPE AMORIM / VOZ DA VERDADE

Le petit village de Fatima, situé au centre du Portugal, doit son nom à une princesse maure, capturée pendant la Reconquista portugaise au XIIe siècle. Tombée amoureuse du comte Gonçalo Hermingues, elle se convertit, reçoit le baptême sous le nom d’Oriane et l’épouse en 1158.Les apparitions de Fatima débutent au printemps 1916 lorsque, sur une petite colline dominant les champs d’oliviers et de chênes verts entourant le village de Fatima, « l’Ange Gardien du Portugal » apparaît à Lucie dos Santos et ses cousins, Jacinthe et François Marto : « Je suis l’Ange de la Paix. Priez avec moi. »

« LE MIRACLE DU SOLEIL »

Le 13 mai 1917, Notre Dame leur apparaît pour la première fois : « Vous aurez beaucoup à souffrir, mais la grâce de Dieu sera votre réconfort. Récitez le chapelet tous les jours, afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. »

L’apparition se reproduit le 13 juin, puis le 13 juillet, alors que plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à la Cova da Iria, un vaste terrain appartenant à la famille dos Santos, où les enfants font fréquemment paître leurs moutons : « En octobre, je dirai qui je suis, ce que je veux et je ferai un miracle que tous verront pour croire. » Les conversions et les guérisons se multiplient.  La Sainte Vierge confie trois secrets aux jeunes filles, à ne partager à personne hormis François.  Seule Lucie s’entretenait avec la Sainte Vierge. François voyait tout mais n’entendait rien. Jacinthe voyait et entendait tout mais ne parlait pas.

Le 13 octobre 1917, « le miracle du soleil » fut observé par 70 000 personnes. Vers midi, l’astre se mit à tournoyer dans le ciel, projetant toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, avant de fondre sur la Terre comme pour la percuter et de reprendre sa place au firmament. Le phénomène, commenté dans tout le pays, a frappé tous les esprits, les croyants comme les incrédules, venus nombreux au « rendez-vous » fixé par la Sainte Vierge.  Il demeure toujours inexpliqué… Au tout début de l’ère chrétienne, saint Paul écrivait déjà : « N’éteignez pas l’Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose, ce qui est bien, gardez-le » (1 Th 5, 19-21).

LE SAViEZ-VOUS ? SAINT JEAN-PAUL II A OFFERT AU SANCTUAIRE LA BALLE QUI L’AVAIT TRAVERSÉ LORS DE L’ATTENTAT DU 13 MAI 1981. ELLE A ÉTÉ PLACÉE DANS LA COURONNE DE LA SAINTE VIERGE.

« Je veux te dire qu’on fasse ici une chapelle en mon honneur. Je suis Notre Dame du Rosaire », annonce Marie aux trois enfants, le 13 octobre 1917. La petite chapelle a été érigée en 1919, autour du chêne vert sur lequel la Sainte Vierge se tenait au cours des apparitions à la Cova da Iria (Fatima, Portugal). La basilique, toute vêtue de blanc, de style néobaroque, est achevée en 1953. La colonnade qui l’entoure aligne pas moins de 200 pilastres de calcaire.

Le pape Benoît XVI sur le point de célébrer la messe, en plein air, au sanctuaire de Fatima, le 13 mai 2010. Les trois voyants, Lucie dos Santos et les saints François et Jacinthe Marto sont inhumés de part et d’autre de l’autel de la basilique.

« Lorsque vous réciterez le chapelet, dites après chaque mystère : “Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et emmenez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui en ont le plus besoin.” » Message de la Sainte-Vierge aux trois petits bergers, le 13 juillet 1917.

EN DÉTAIL

LES PETITS VOYANTS

Frappé par la grippe espagnole, François Marto meurt le 4 avril 1919, à l’âge de 10 ans. La veille, il avait reçu la communion pour la première fois. Lorsqu’on lui demandait ce qu’il faisait, seul, adorant en silence le Saint Sacrement dans le tabernacle de l’église du village, il répondait : « Je le regarde et il me regarde. » Jacinthe, tombée malade peu de temps après son frère, s’éteindra en 1920, seule, dans un hôpital de Lisbonne. Lucie, née en 1907, entre au couvent à 18 ans. Elle meurt en 2005.

LES SECRETS DE FATIMA

Les révélations secrètes de la Vierge Marie ont été consignées par sœur Lucie dans ses mémoires entre 1935 et 1993. Pour l’Église, le rôle du message de Fatima n’est pas de « compléter » la Révélation définitive du Christ, mais de nous aider à comprendre les signes des temps et à trouver pour eux la juste réponse dans la foi. La première révélation est une vision de l’enfer : « Un océan de feu et, plongés dans ce feu, les démons et les âmes, comme s’ils étaient des braises… La guerre va se terminer, ajoute Notre Dame. Mais, si on ne cesse d’offenser Dieu, sous le règne de Pie XI (1922-1939), il en commencera une autre, pire encore. » Après la conversion de la Russie promet la Sainte Vierge, « il sera concédé au monde un certain temps de paix. »

Le 3e secret, « un évêque vêtu de blanc, prosterné à genoux au pied d’une grande croix, tué par un groupe de soldats », fut publié en 2000, à l’initiative de saint Jean-Paul II. En effet, après l’attentat du 13 mai 1981, tout s’éclaire. Un tireur téléguidé par les services secrets soviétiques a tenté d’assassiner le pape sur la place Saint-Pierre, à Rome. Jean-Paul II en est certain : « Une main maternelle a guidé la trajectoire du projectile », permettant au « pape agonisant » de s’arrêter « au seuil de la mort », dira-t-il sur son lit d’hôpital.

En 1989, l’Union soviétique, viscéralement hostile à la foi, et les régimes communistes des pays de l’Est s’effondrent. La prophétie est accomplie. Ailleurs dans le monde, les attaques contre l’Église et les chrétiens perdurent et l’appel de la Vierge de Fatima demeure d’actualité : l’urgence de la pénitence et de la conversion.

POUR ALLER + LOIN

http://www.fatima.pt/fr

http://www.fatima-lefilm.fr

 

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI