L’AED AU CHEVET DU LIBAN

by Alexandre Meyer

Illustration : Religieuses de la Congrégation de Saint- Vincent-de-Paul à Beyrouth, distribuant des colis alimentaires d’urgence (à droite, sœur Rita).

Le 4 août, une gigantesque explosion a détruit le port de Beyrouth et des quartiers entiers de la capitale libanaise. Ce drame vient s’ajouter à la grave crise économique, financière, politique qu’endure le pays. Benoît de Blanpré, directeur de l’Aide à l’Église en détresse (AED), s’est rendu sur place. Au cœur de leur détresse, les chrétiens du Liban lui ont témoigné de leur espérance : « La question n’est pas de savoir ce que sera l’avenir. L’essentiel est de vivre l’instant présent et de reconnaître que le Seigneur est là, à nos côtés », affirme le père Georges, prêtre éducateur dans le diocèse de Baalbek. « Les chrétiens jouent un rôle essentiel dans notre pays et dans toute la région. Ils apportent l’éducation, la santé, le pardon, la possibilité de vivre ensemble », ajoute sœur Youmna, de la Congrégation des sœurs de Jésus-Marie à Beyrouth.

Plus d’infos : http://aed-france.org

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI