FIDESCO : 40 ANS DE MISSION

by Alexandre Meyer

Septembre 1980, le premier synode sur la famille débute ses travaux à Rome. Le thème ? « La mission de la famille chrétienne dans le monde contemporain. » Des évêques d’Afrique de l’Ouest ont une idée bien précise de cette fameuse mission et demandent à la Communauté de l’Emmanuel de leur envoyer des volontaires… L’aventure commence !

TEXTE ALEXANDRE MEYER – PHOTOS HELEN DANLER ET JEAN-PIERRE POUTEAU

L’ancienne mission des Pères blancs au cœur de la brousse, la paroisse de Chikowa, en Zambie, au cœur de l’Afrique australe, a été reprise en main en 1983 par les pères et les frères missionnaires comboniens. Une petite équipe de volontaires Fidesco s’investit au lycée technique CYDC, à l’école maternelle Saint-Daniel, dans la production agricole et sur les chantiers de la mission. Ci-dessous, Martin Danler avec les artisans de l’atelier de charpenterie. Son épouse Helen et lui ont quitté l’Autriche sitôt leur voyage de noces terminé pour passer deux ans en Zambie.

L’école primaire et le collège accueillent plus de 800 enfants. Le lycée technique propose des formations pratiques en agriculture, menuiserie et maçonnerie. L’école maternelle a ouvert ses portes il y a sept ans et le lycée est opérationnel depuis deux ans.

Colin Boyaval, en charge de l’école maternelle, volontaire FIDESCO auprès des Missionnaires comboniens du Sacré-Cœur à Chikowa, Zambie, Photo © Jean-Pierre POUTEAU 2018

Helen Danler est chargée de la gestion de l’école maternelle Saint-Daniel-Comboni de Chikowa, qui accueille
200 enfants.
« Ces 16 mois en Zambie ont fait grandir ma certitude d’être vraiment dans la main de Dieu. Si Dieu est avec nous, que peut-il nous arriver ? Tout ne peut que contribuer à notre bien pour peu que nous apprenions à nous mettre à son écoute. Un vrai chemin d’Espérance et de Joie ! » confie Thibault Legaut, son prédécesseur.

Les élèves de la promotion 2019 du Chicowa Youth Development Center. Le lycée technique a affiché des résultats éloquents aux examens de 2020 : 97 % de réussite ! Louis Jaquet y a enseigné deux ans : « Au cours de cette aventure, j’ai touché du doigt ce que signifiait l’espérance, la miséricorde. Je crois profondément que c’est en posant de tous petits actes concrets de charité que l’on améliorera le quotidien de ces personnes pour lesquelles nous travaillons. »

LA GENÈSE

Répondant à l’appel des évêques, Fidesco – la foi au service de la coopération – est lancée en 1981. Un an plus tard, les premiers volontaires partaient en Inde, en République démocratique du Congo, au Cameroun et au Rwanda.

Organisation non gouvernementale catholique, elle participe au développement des pays du Sud, par l’envoi de volontaires de solidarité internationale (VSI) en Asie, Afrique et Amérique latine, auprès de 80 partenaires. L’organisation recrute et forme les candidats au départ, assure le suivi des volontaires sur le terrain, soutient la mission et les différents projets locaux par la communication et la recherche de fonds. Les volontaires vivent et agissent auprès des plus pauvres, avec modestie et simplicité. Avant de partir, ils sont invités à démarcher leur entourage pour parrainer leur mission… mais ce n’est qu’une obligation de moyen !

2 000 VOLONTAIRES

L’année de ses vingt ans, en 2001, elle envoie 90 volontaires à l’étranger. En 2020, 234 volontaires étaient déployés sur le terrain, répartis dans 28 pays, dont

92 nouveaux volontaires, qui sont partis pendant l’été pour deux ans !
Les volontaires sont des célibataires, envoyés en binômes non mixtes, des couples ou des familles avec enfants. En 40 ans, Fidesco a envoyé

2 000 volontaires au bout du monde. Depuis sa création, l’ONG s’est internationalisée : elle a ouvert des bureaux en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Pologne, aux États-Unis et au Portugal.

UNE GRANDE AMBITION

L’objectif de Fidesco, c’est de construire la fraternité par la rencontre, de bâtir des ponts entre les communautés et de découvrir l’autre dans toute sa différence. C’est dans cet esprit qu’est né le volontariat de réciprocité, qui consiste à offrir aux volontaires les moyens de faire le chemin inverse du mouvement initial : des pays du Sud vers ceux du Nord. Ainsi, pour la première fois, cette année, deux volontaires Rwandais sont en mission en France pour participer à une mission d’animation sociale !

VOUS SOUHAITEZ PARTIR ?

Contactez-les au 01 58 10 74 22, par mail contact@fidesco.fr ou par courrier : Fidesco – 91, bd Auguste-Blanqui – 75013 Paris.

POUR EN SAVOIR +

www.fidesco.fr

partir.fidesco.fr

40ans.fidesco.fr

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI