« DIEU A UN AMOUR DE DINGUE POUR MOI »

by Alexandre Meyer

Drogues dures, sexe à outrance… À l’adolescence, Marion se jette à corps perdu dans la vie, bien loin de la foi de son enfance…

PROPOS RECUEILLIS PAR DÉCOUVRIR DIEU – KTO. MISE EN FORME : LAURENCE MEURVILLE

Quand j’étais enfant, ma vie ressemblait à celle de Laura et de ses soeurs dans la série culte La petite maison dans la prairie. C’était une vie toute simple et en famille, nous avions une vie de foi intense. C’est en arrivant au lycée à Rennes que ma foi a commencé à dégringoler. Je me suis mise alors à beaucoup sortir, je suis tombée dans la drogue et dans le sexe à haute dose, jusqu’à l’âge de 21 ans.

« PEUT-ÊTRE QUE JE SUIS CROYANTE ? »

En faculté de psychologie, l’un de mes professeurs nous a parlé du christianisme en critiquant de façon très vive tout ce qui touche à l’éducation catholique. Cela m’a profondément énervée et je suis sortie de cours. Cet épisode m’a poussée à m’intéresser à ce que disait l’Église. J’ai commencé à aller à la messe pour entendre ce que le prêtre disait aux fidèles. Je suis arrivée une demi-heure en avance. Et l’homélie m’a intéressée. Les paroles du prêtre faisaient un écho en moi. Je me suis dit : « Peut-être que je suis croyante ? » Pourtant, je continuais à consommer de la drogue et à « coucher à droite à gauche ». Pour moi, il n’y avait pas d’incohérence à vivre l’un et l’autre. C’est alors que mes parents m’ont parlé du pèlerinage de Chartres. C’est un pèlerinage qui attire chaque année de très nombreux jeunes. J’ai senti qu’il fallait que j’y aille.

« MARION, VOUS PRENEZ CONSCIENCE QUE DIEU VOUS AIME… »

Au deuxième jour de ce pèlerinage, je me retourne et je vois derrière moi un prêtre plus ou moins jeune, assez canon et je me dis en moi-même : « C’est bon ! C’est pour moi ! » Je l’aborde. On échange. Je lui parle de ma vie de façon très crue. Je n’étais alors pas très polie… Il m’a écoutée et m’a répondu avec une douceur et un amour incroyables. Il m’a dit : « Mais Marion, ce qui compte, c’est que vous preniez conscience que Dieu vous aime, et qu’il vous aime pour ce que vous êtes. » Et notre échange s’est poursuivi très longuement. Au bout de trois heures, je finis par décider de me confesser, ce que je n’avais fait depuis très longtemps. J’ai ressenti alors une très grande paix, une paix que je n’avais plus connue depuis de longues années. Après cette confession, je croyais que Dieu existait, qu’il m’aimait d’un amour de dingue et qu’il avait un plan « ouf » à me faire vivre. 

À partir de ce pèlerinage, j’ai arrêté de consommer des drogues dures et j’ai complètement repositionné ma vie : je voulais aller vers ce à quoi j’aspirais profondément et approfondir ma foi en Dieu. Mes parents m’ont parlé de Cap Missio, une école d’évangélisation pour les jeunes qui dure un an. J’ai fait le pas.

« J’AI VÉCU UNE DÉLIVRANCE »

Pendant trois mois, cela a été très dur. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Lors du premier temps de vacances, je n’en pouvais plus. J’ai décidé de faire une retraite seule, en silence. Je voulais prendre les grands moyens. Lors de cette retraite, j’ai vécu une prière de délivrance qui a débloqué plein de choses en moi. J’ai été complètement renouvelée. J’ai vécu une conversion incroyable. Il y a eu un avant et un après. C’est là que j’ai fait une vraie rencontre avec Jésus. Cela a encore plus changé ma vie. Et le reste de cette année a fondé ma vie sur le Christ.

Dieu me comble de son amour et quand je crois être comblée, il me comble encore plus, et encore plus, et plus encore ! Cela va crescendo. Aujourd’hui, j’ai 24 ans et j’ai encore plein de choses à vivre : Dieu n’aura jamais fini de me montrer son amour. C’est dingue !

Vous pouvez retrouver le témoignage de Marion en vidéo et la contacter en vous connectant sur decouvrir-dieu.com

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI