LA FOI, C’EST PAS SORCIER ! COMMENT PRIER EN COUPLE ?

by Alexandre Meyer
 

 

Comment se fait-il qu’aujourd’hui deux personnes qui s’aiment et partagent tant de choses aient souvent des difficultés à prier ensemble ? Est-ce parce que la prière personnelle leur est déjà difficile ou qu’elle est si intime que la pudeur les retient ? Ou encore que, très différents l’un de l’autre, ils ne savent comment s’y rejoindre ? Apprenez à prier en couple, à l’école des saints Louis et Zélie Martin…

PAR LE PÈRE THIERRY HÉNAULT-MOREL, RECTEUR DU SANCTUAIRE LOUIS ET ZÉLIE D’ALENÇON

Illustration : Capture d’écran du documentaire de Jean-Claude et Anne Duret Saints Louis et Zélie Martin. Dieu Premier servi, JCD Productions, 2018. Disponible en VOD sur : www.filmsdocumentaires.com

COMMENT FAIRE ?

À chaque couple de trouver le lieu, le moment et la durée de sa prière commune, ne serait-ce que 5 ou 10 minutes déjà. L’important est de se mettre en présence de Dieu et de lui laisser une place entre nous.Avec le support d’une icône ou d’une statue : c’est ce que faisaient Louis et Zélie, en couple, ou en famille, en présence de la statue de la Vierge Marie qui deviendra, pour Thérèse et les siens, celle qui lui a souri au matin de sa vie.
Il ne s’agit pas tant de faire sa prière que de prier, dans le silence ou la prière partagée : une action de grâce ou une intercession et si l’inspiration fait défaut, de dire ensemble un Notre Père ou un Je vous salue Marie. La méditation de la parole de Dieu du jour peut aussi alimenter le dialogue.
Les événements de la vie ne manquent pas de nous inviter à prier. La correspondance de la famille Martin en porte mémoire : une bonne nouvelle reçue, une ouvrière malade, un voisin qui va mourir, les besoins du pays pour lesquels Louis part avec d’autres en pèlerinage, ou les intentions de l’Église et du pape…

 
ET LA PRIÈRE PERSONNELLE ? 

Cette prière ne dispense pas, on le comprend, de la prière personnelle. Celle-ci alimente la prière conjugale et la prière familiale. Dans cette prière personnelle, chacun peut déployer sa spiritualité propre : Louis Martin, son goût de la lecture, de la contemplation de la nature, de l’adoration eucharistique… Zélie, de la prière mariale et du lien immédiat avec la vie quotidienne.Ce que Thérèse dira de son père : « Je n’avais qu’à le regarder pour savoir comment prient les saints », elle aurait pu le dire de sa mère également sur les genoux de laquelle elleet ses sœurs apprirent à prier.
Cette prière, ses parents ne manquèrent pas de la recevoir l’un de l’autre.

« DIEU PREMIER SERVI ! »

Louis et Zélie ont eu la grâce de connaître dès leur enfance des témoins de la foi. En les voyant prier, habités par le Seigneur, ils pouvaient se dire:«Ilyaquelqu’unenface.»Pour eux aussi, Dieu est devenu quelqu’un d’important. Au point qu’après leur mariage, ils ont choisi la devise attribuée à sainte Jeanne d’Arc : « Dieu premier servi ! » Et ils l’ont accomplie en décidant de se rendre ensemble chaque jour à la messe matinale. Dans ce coude- à-coude a grandi leur communion.
La question de fond, le pape François la pose :
« Dieu est-il au centre de nos vies ou à la périphérie ? »

POUR EN SAVOIR +

Pour renouveler votre vie personnelle, de couple ou de famille, vivez un itinéraire spirituel au sanctuaire Louis et Zélie d’Alençon sur les pas des époux Martin (premier couple canonisé ensemble), de sainte Thérèse ou de Léonie : messe, adoration, confession, accompagnement spirituel, retraite, moment d’écoute ou de partage, réflexion sur des aspects de votre vie (célibat, famille, préparation au mariage, vie conjugale, éducation des enfants, travail, veuvage, séparation…). Accueil individuel ou en groupe au sanctuaire, hébergement et restauration à la maison d’accueil.

SANCTUAIRE LOUIS ET ZÉLIE, 50 RUE SAINT-BLAISE, 61000 ALENÇON – 02 33 26 10 61 – WWW.LOUISETZELIE.COM

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI