JÉSUS NOUS A-T-IL QUITTÉS POUR TOUJOURS ?

by Alexandre Meyer

Quarante jours après Pâques et la résurrection de Jésus, nous célébrons l’Ascension du Seigneur, ce moment où il a été enlevé au ciel et a disparu aux yeux de ses disciples…

PAR ALEXANDRE MEYER

1. QUE DIT L’ÉCRITURE ?

« Jésus les emmena au dehors, jusque vers Béthanie (le village de son ami Lazare, à quelques kilomètres de Jérusalem) ; et, levant les mains, il les bénit. Or, tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et il était emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie » (Lc 24, 50-52).
« Le Seigneur Jésus fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. » (Mc 16, 15-20)

2. QUE DIT L’ÉGLISE ?

L’ascension du Christ marque l’entrée définitive de l’humanité de Jésus dans le domaine céleste de Dieu d’où il reviendra, mais qui entre-temps le cache aux yeux des hommes.

Jésus-Christ, tête de l’Église, nous précède dans le Royaume glorieux du Père pour que nous, membres de son corps, vivions dans l’espérance d’être un jour éternellement avec lui.

Jésus-Christ, étant entré une fois pour toutes dans le sanctuaire du ciel, intercède sans cesse pour nous comme le médiateur qui nous assure en permanence l’effusion de l’Esprit Saint (Catéchisme de l’Église catholique, nos 665-667).

3. LE CHRIST A-T-IL DISPARU ?

Avec l’Ascension, notre espérance du Ciel est affermie : nous savons que Jésus nous a précédé au Ciel et qu’il nous y attend. Le passage par la mort est certes douloureux, mais c’est la rencontre avec Jésus qui nous attend. En ces temps de pandémie, c’est un réconfort de nous le rappeler !

Jésus est monté vers le Père en promettant à ses disciples de leur envoyer l’Esprit, mais pas seulement : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 19-20). Comme les apôtres émerveillés fixent le ciel où Jésus s’en est allé, deux hommes en vêtements blancs, se tenant devant eux, leur disent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel » (Ac 1, 11). Les anges qui annoncèrent sa venue, parlent déjà de son retour ! Bien que n’étant plus présent physiquement dans le monde, Jésus inaugure un nouveau mode de présence, à la fois tout intérieure, universelle et hors du temps. Le Christ reste présent dans les sacrements et tout particulièrement celui de l’Eucharistie.

4. CE QU’EN DISENT LES PÈRES

« Apprenez qui est monté avec Jésus-Christ, quelle est la nature qu’il a élevée si haut, et ce qu’elle était auparavant. Nous étions cendre et poussière. Notre nature s’est élevée aujourd’hui au-dessus de tous. Les anges descendent, parce qu’ils sont empressés de voir un spectacle nouveau et extraordinaire : la nature humaine placée dans le ciel. Voilà pourquoi les anges paraissent, et lorsque Jésus-Christ vient au monde, et lorsqu’il ressuscite, et aujourd’hui qu’il monte au ciel : deux hommes, dit l’Evangile, parurent vêtus de blanc, annonçant leur joie par la blancheur de leurs habits… » (Saint Jean Chrysostome, Homélie sur l’Ascension, datée de ses années passées comme prêtre à Antioche, de 386 à 397, date à laquelle il est devenu patriarche de Constantinople.)

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI