Comment évangéliser ?

by Hélène Bordes

Dans l’action évangélisatrice de l’Eglise, il y a certainement des éléments et des aspects à retenir. Certains sont tellement importants que l’on aura tendance à les identifier simplement avec l’évangélisation. L’on a pu ainsi définir l’évangélisation en termes d’annonce du Christ à ceux qui l’ignorent, de prédication, de catéchèse, de baptême et d’autres sacrements à conférer. 
Aucune définition partielle et fragmentaire ne donne raison de la réalité riche, complexe et dynamique qu’est l’évangélisation, sinon au risque de l’appauvrir et même de la mutiler. Il est impossible de la saisir si l’on ne cherche pas à embrasser du regard tous ses éléments essentiels. » Evangelii Nuntiandi, Paul VI

Il y  a mille manières d’évangéliser – et plus spécifiquement – de réaliser une première annonce pour que chacun puisse y trouver celle qui lui correspond, simple ou ambitieuse, timide ou audacieuse…

> Vous trouverez donc des propositions missionnaires sur les pages : « Je deviens missionnaire » et « Je renforce ma pastorale missionnaire. »
Nous espérons que vous-mêmes nous partagerez bientôt vos idées pour annoncer, peut-être au sein d’une de nos fiches missionnaires

Cependant, il existe quelques points communs à toutes ces méthodes qu’il nous semble important de rappeler ici :

  • toute action d’évangélisation doit être un acte de foi en Jésus sauveur : foi dans le fait que la personne évangélisée est sauvée en Jésus, humilité en reconnaissant que lui seul (et non moi pauvre missionnaire) réalise ce salut ;

  • l’authentique action d’évangélisation ne peut-être mue que par l’amour pour la personne, donné au nom du Christ Jésus : elle est donc nécessairement accompagnée de charité, compassion, écoute, gratuité, bienveillance, service… Elle est rigoureusement respectueuse de la liberté de la personne à qui l’annonce est faite, la foi proposée;

  • la fécondité de l’évangélisation, souvent cachée, suppose de la part du missionnaire, un acte d’espérance, en l’action de l’Esprit dans la vie des personnes rencontrées. Cette espérance doit impérativement être soutenue et nourrie par la prière et éventuellement aussi le jeûne ;

  • l’union à la vie de l’Eglise : pour attirer dans le corps du Christ il faut soi-même être membre de ce corps du Christ ; toute action d’évangélisation doit donc être entreprise en union avec l’Eglise et ses représentants locaux (paroisse, communauté..).