AU SERVICE DE SA MAJESTÉ, L’1VISIBLE FÊTE SES 10 ANS

by Alexandre Meyer

Avec 110 numéros parus, 13 millions de lecteurs et des dizaines d’éditions locales au compteur, voilà plus de dix ans que L’1visible, « Le journal qui vous veut du bien », poursuit sa mission
de faire connaître à tous le beau message de l’Évangile. Dix années pour « respirer inspiré », donner à voir « un monde plus humain », et poser mille questions à la foi pour laisser voir l’action concrète de Dieu dans notre quotidien…

TEXTE ALEXANDRE MEYER – PHOTOS LOUIS LEFÈVRE

110 numéros et une nouvelle maquette plus tard, L’1visible est toujours là…
Diffusé à 1,2 million d’exemplaires chaque année, il est aujourd’hui tout juste à l’équilibre budgétaire, preuve que le Seigneur pourvoit !

L’1visible est pour tous les chrétiens un outil d’évangélisation à s’offrir ou offrir autour de soi. Pour les paroisses, il est un outil missionnaire
à « effet cliquet » : pour maintenir dans la foi ceux qui croient, rassurer ceux qui doutent, aller chercher ceux qui ignorent et convaincre ceux qui sont hostiles.

UN PARI FOU

« À l’origine de L’1visible, il y a cette question : comment parler de Dieu à ceux qui pensent que cela ne les concerne pas ? explique Hubert de Torcy, cofondateur du magazine. Nous croyons, dans la foi, qu’ils ont été créés “par Dieu et pour Dieu”, mais comment susciter leur intérêt pour une question qu’ils croient déjà réglée, pour toutes sortes de raisons ? »

À l’époque, il y a dix ans, les journaux gratuits (20 Minutes, Métro, Direct Matin) sont parvenus à donner l’habitude de lire quotidiennement à des personnes qui ne lisaient jamais de journaux en leur mettant l’imprimé en main juste avant de prendre les transports en commun. « Le concept nous a semblé pertinent pour se donner une chance d’être lu par ce public que nous cherchions à rejoindre. Nous avons trouvé un titre énigmatique, un “People” en une qui faisait son “coming out” de chrétien, une maquette calquée sur les journaux gratuits habituels, un rubriquage mélangeant brèves anecdotiques et témoignages spirituels… L’1visible était né ! »

Henry Huyghues-Despointes préside la société éditrice du journal : « C’était un pari fou, mais un pari tenu. La startup a d’abord été poussée par la joie et l’espérance. Aujourd’hui le journal a évolué, l’équipe s’est adaptée, mais la mission et l’enthousiasme sont toujours là, portés par chacun depuis dix ans car nos contemporains l’attendent. “En avant, tout est vôtre” disait Jeanne d’Arc et je trouve que cela ferait une bonne devise pour L’1visible ! »

DÉCOUVRIR DIEU

Christophe travaille à la conception et à la réalisation graphique du journal depuis le commencement : « L’1visible n’est pas un journal comme les autres : c’est une histoire d’amour. Un prétexte pour aller à la rencontre de nos contemporains sur la place publique et leur parler de Dieu. » L’équipe participe en effet régulièrement aux campagnes de distribution du journal à la sortie des églises, des gares ou sur les marchés, avec les volontaires des paroisses partenaires. « “Le journal qui vous veut du bien !” Voilà un beau résumé de notre mission, sourit Hélène, sa directrice : vouloir que chacun de nos contemporains puisse découvrir l’amour de Dieu pour lui ; vouloir que chaque chrétien connaisse la joie de témoigner de sa foi grâce à un outil simple et grand public ! »

Hélène Bordes est directrice de la rédaction. Chargée de veiller au respect de la charte éditoriale, elle sait se montrer particulièrement scrupuleuse sur la qualité des contenus.
C’est elle qui, par ses déplacements auprès des diocèses et des paroisses, accompagne nos nombreux partenaires pour leur proposer un outil missionnaire adapté à leur vision pastorale.


Marie-Hélène Vincent s’occupe du back office et supervise la composition des éditions locales de L’1visible : « Après toutes ces années passées au service des paroisses et des abonnés, j’ai toujours ce même enthousiasme à rencontrer, échanger et faire en sorte d’accompagner au mieux les équipes paroissiales. »

Alexandre Meyer en est le rédacteur en chef. En plus de superviser la réalisation de chaque numéro, il s’acquitte (pour son plus grand bonheur) des rubriques « Reportage » et « L’Escapade ». Passé par Radio Notre Dame, KTO ou Aleteia, il est journaliste dans la presse catholique depuis près de dix ans.

page11image43674000

Sans Hubert Godet, pas de magazine ! Commercial chevronné, c’est lui qui convainc tous les mois les annonceurs de garnir nos espaces publicitaires de leurs annonces. Le modèle économique de la presse écrite étant particulièrement précaire : chaque euro compte ! Les recettes publicitaires couvrent à peine le tiers des coûts de L’1visible.

Le plus beau témoignage de l’histoire de L’1visible ?

« J’ai reçu ce matin L’1visible dans ma boîte aux lettres et je dois avouer que ça m’a toute tourneboulée. Moi qui n’était ni baptisée ni même croyante, j’ai senti la foi me pénétrer en lisant votre magnifique journal » Gisèle (diocèse de Soissons).

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI