Vivre comme le Christ à Nazareth

by Alexandre Meyer

Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bagneux-Lisieux depuis 2010 est docteur en théologie. Membre des fraternités Charles de Foucauld, il a publié La prière d’abandon : un chemin de confiance avec Charles de Foucauld en 2017 aux éditions Desclée de Brouwer. Son dernier ouvrage Le chemin de Nazareth. Une spiritualité du quotidien vient de paraître en poche aux éditions Artège.

Par Martin Trannoy

Jésus, le Fils unique de Dieu, Dieu fait homme, « semblable à nous en tout, à l’exception du péché »(He 4, 15), était capable dès l’âge de douze ans d’éduquer les docteurs de la loi du Temple de Jérusalem. Il aurait pu, dès cet instant, enseigner, faire des disciples, annoncer le Royaume de Dieu, convertir les foules et, le reste de sa vie, faire du pourtour méditerranéen le foyer de la chrétienté.

Pourtant, trente ans durant, il vécut caché dans un petit village, Nazareth, qui signifie « celui qui préserve, celui qui garde », en hébreu. Sa vie privée se déroula à l’abri des regards, dans la simplicité du quotidien, aux côtés de ses parents. Il a exercé le métier de charpentier, dans le silence et l’obéissance respectueuse à Marie et à Joseph, ses chers parents. Trente années, le Rédempteur demeura caché. « Il y a là un mystère. Que veut-il nous dire ? » s’interroge l’auteur.

A travers son nouveau livre Le chemin de Nazareth. Une spiritualité du quotidien, Mgr Jean-Claude Boulanger nous révèle toute la beauté et la puissance de l’existence, simple et pauvre, de Jésus dans sa patrie, ainsi que les fruits que nous pouvons recueillir à l’imiter. « Nazareth, c’est l’extraordinaire divin au cœur de l’ordinaire humain. Nazareth symbolise simplement ce lieu et ce temps où nous apprenons à aimer. » Par le passage de notre Dieu dans un petit village insignifiant de Galilée, « le christianisme est sans doute la seule religion qui donne sens et qui sanctifie le quotidien de nos vies », écrit Mgr Boulanger. Ces quelques quatre cents pages sont un trésor pour grandir en sainteté, dans une relation intime à Dieu, ouverte aux autres par la charité car « l’amour ne passera jamais »(1 Co 13, 8), nous rappelle saint Paul abondamment cité par l’auteur.

Dans un style clair et fluide, l’auteur alterne entre passages historiques, anecdotes, citations des saintes Ecritures et éclaire d’un jour nouveau les événements bibliques. Prenant soin d’établir des parallèles éloquents avec notre époque, ce livre est une exhortation à vivre aujourd’hui et tous les jours une spiritualité fidèle à l’esprit du village qui a vu grandir le Messie. « On peut fermer une porte avec amour comme on peut essuyer une assiette et porter les poubelles avec amour : là est la source d’une grande joie. Seul l’amour est capable de transfigurer le quotidien. » Véritable école de vie et de prière, ce livre ouvre le cœur à l’imitation de Jésus-Christ et à l’accueil de son prochain. Sur les pas de Marie, exemple de foi et de simplicité, nous y apprenons l’abandon total et la confiance. Sur ceux de Joseph, l’importance du travail silencieux.

Au-delà de l’itinéraire spirituel que ce livre nous fait suivre, il est également un apprentissage d’humanité. Jésus est fils ; sa vie est un exemple pour nous tous, afin de comprendre ce que veut dire réellement être fils. « Devenir fils et fille du Père à l’exemple de Jésus, voilà le chemin qu’il nous propose dans notre Nazareth. » La Bible n’est pas un livre ancien qu’il faut laisser sur une étagère, à prendre la poussière. Aujourd’hui encore, elle nous invite à avancer vers Dieu, vers une plus grande paix, vers la joie intérieure. « Certains désespèrent de voir leurs blessures devenir simplement des cicatrices. Ils ont perdu confiance en eux-mêmes et dans toute vie relationnelle. Et dans le contexte d’aujourd’hui, où la vie affective est tellement éclatée, la foi chrétienne peut devenir un chemin de liberté et de guérison intérieure. Dieu nous appelle à devenir ses fils et ses filles à l’exemple de Jésus. Dieu nous a créés pour entrer dans ce beau projet, mais il ne peut pas nous obliger à devenir son enfant. C’est un acte de notre liberté. »

Dans un monde où la routine et le quotidien monotone effraient l’homme, n’ayons plus peur et osons voir aussi en lui l’œuvre de Dieu. Car Jésus « n’est pas venu condamner le temps ordinaire mais le sauver de la morosité. »

Mgr Jean-Claude Boulanger, Le chemin de Nazareth. Une spiritualité du quotidien, éditions Artège Poche, 370 pages, 9,50€

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI