Un huitième corps retrouvé à Marseille dans les décombres de la rue d’Aubagne

by Hélène Bordes

Une huitième victime est à déplorer dans les effondrements de deux bâtiments qui ont endeuillé la cité phocéenne le 5 novembre dernier. De nouveaux logements ont été évacués par précaution.

Le corps sans vie d’une femme a été retrouvé vendredi 9 novembre sous les ruines de l’un des deux immeubles effondrés le 5 novembre à Marseille. Le nombre des victimes est porté à huit : cinq hommes et trois femmes selon le procureur.
Insalubre et vétuste, le quartier populaire de Noailles situé au coeur de Marseille est passé au peigne fin par soixante-cinq sauveteurs qui retournent prudemment le moindre gravat. L’un des deux bâtiments qui se sont écroulés rue d’Aubagne avait été muré par la mairie qui en était le propriétaire. L’autre était une propriété privée. Les marins-pompiers sont sur le qui-vive, redoutant que les bâtiments voisins, fragilisés par l’effondrement, ne tombent à leur tour comme des dominos. Certains d’entre eux ont déjà été démolis préventivement.
De nouveaux logements ont été évacués dans la zone concernée par précaution et 236 personnes relogées dans des hôtels. Jean-Claude Gaudin, maire Les Républicains de Marseille, déplorant la lenteur des procédures des interventions au sein des propriétés privées et bousculé par son opposition, a rappelé son engagement à mener à bien sa politique d’éradication de l’habitat indigne dans la cité phocéenne. Une enquête judiciaire a été ouverte par le parquet de Marseille pour établir le déroulement du drame, ses causes, et déterminer les responsabilités éventuelles.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI