Soissons : un diocèse qui voit la mission en grand

by Hélène Bordes

Le nouveau « journal d’Eglise » l’1visible-Aisne, sera officiellement lancé par Mgr de Dinechin le 27 novembre 2016. Le projet est énorme: 110 000 exemplaires seront publiés trois fois par an dans 6 éditions locales. Le choix du journal a été soumis à un long processus de réflexion. Merci à l’équipe locale qui nous présente ce projet ambitieux.

Question à : Bernard COLAS, Directeur de la Communication du diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin et Sophie LOISEAUX, Responsable diocésaine des journaux d’Eglise – L’1visible Aisne

Vous avez déjà un journal diocésain, pourquoi avoir choisi l’1visible en plus ?

Nous n’avions pas ‘un’ journal diocésain mais 17 éditions différentes ne couvrant que 23 paroisses sur les 43 que compte notre diocèse. L’un des objectifs de notre évêque était de couvrir l’ensemble des 43 paroisses sans pour autant multiplier les éditions locales ; le nouveau « journal d’Eglise » l’1visible-Aisne vient donc prendre la suite des anciens journaux paroissiaux à travers 6 éditions sur le périmètre des 6 zones pastorales de notre diocèse. Cette nouvelle formule vient également ouvrir une perspective de travail davantage en zone pastorale plus large que la paroisse, être plus ouvert et tourné vers celles et ceux qui ne sont pas tous des ‘pratiquants du dimanche’.

Quel a été votre processus de réflexion avant de choisir l’1visible ?

C’est un projet qui a pris le temps de la réflexion et de la concertation. Différentes étapes ont jalonné ce travail :

> Des temps d’échanges avec les équipes de rédacteurs paroissiaux, 3 axes de travail donné par notre évêque. Un journal de proximité pour les 43 paroisses avec 6 éditions par zone pastorale, un journal destiné à un public plus large que les pratiquants du dimanche différent des feuilles d’informations paroissiales, un journal d’évangélisation à visée missionnaire.

> Un séminaire qui a réuni 75 participants (prêtres, diacres, laïcs en responsabilité) venant de 40 paroisses ainsi que des représentants des services diocésains pour réfléchir à l’avenir de la presse paroissiale à l’ère d’internet et des réseaux sociaux.

> L’élaboration d’un cahier des charges autour de 2 objectifs prioritaires : un média missionnaire et de proximité et la définition d’une cible prioritaire : les familles et les ‘actifs’.

> Un appel d’offres auprès de prestataires ayant une expertise sur le secteur de la presse paroissiale.

> Le tout aboutissant après les dernières consultations (Conseil presbytéral, équipe épiscopale) au choix de l’1visible en avril dernier.

L’1visible est d’abord un journal national, comment vous l’êtes-vous approprié ?

Nous souhaitions conjuguer le savoir-faire d’un journal national avec les réalités locales de l’Eglise catholique dans l’Aisne.

> un réseau national avec des professionnels capables d’écrire dans un langage accessible pour être lu par un public large et diversifié, un langage qui ‘respire’ la Bonne Nouvelle de l’Evangile,

> les acteurs de la vie de l’Eglise dans l’Aisne pour imprimer la nécessaire ‘couleur locale’ en témoignant de la vitalité des communautés chrétiennes sur le terrain. Ce réseau local a, comme partout ses forces vives et ses ressources humaines bénévoles parfois fragiles ; nous ne nous sentions pas en capacité de ‘tout’ faire  et nous avons ainsi  choisi d’additionner des savoir-faire et des savoir-être complémentaires.

Résultat pour chacune des 6 éditions, 24 pages se répartissant comme suit : 9 pages pour les paroisses de la zone pastorale, 2 pages diocésaines, 10 pages puisant dans le fonds commun de l’1visible national et l’équivalent de 3 pages pour le annonces publicitaires.

Et ce 3 fois par an : l’Avent-NOEL /les Rameaux-la Semaine Sainte-PAQUES / la rentrée scolaire.

Quel est l’ampleur du projet ?

Un vrai défi à relever: mettre en route ou renouveler les équipes locales, apprendre à travailler un peu ’autrement’ à l’échelle de la zone pastorale en dépassant ‘l’esprit de clocher’ sans perdre pour autant la réalité de la paroisse, se former à la nouvelle ligne éditoriale et nouveau format, définir un périmètre de diffusion diversifié en fonction des possibilités locales.

Le pape François ne cesse de nous inviter à être une ‘Eglise en sortie’  pour rejoindre toutes les ‘périphéries’ qui ont besoin de la lumière de l’Evangile.

C’est à ‘un bel élan missionnaire’ selon les mots de notre évêque, Mgr Renauld de Dinechin que nous sommes conviés avec le lancement de ce nouveau média dans l’Aisne !

C’est un gros bouleversement pour la communication du diocèse, comment vous êtes-vous organisés ? 

Une nouvelle équipe communication avec un nouveau Directeur s’est structurée autour de 4 pôles : Journaux d’Eglise, revue diocésaine, site et réseaux sociaux, autres supports de com’.

L’objectif est de développer les synergies, les collaborations et les complémentarités entre ces différents moyens de communication, être ‘plus et mieux’ au service d’une Eglise missionnaire.

Sophie Loiseaux, nommée responsable diocésaine des journaux d’Eglise s’est attelée dans le cadre nouvellement défini de mettre en route un Comité de rédaction diocésain de l’1visible Aisne en collaboration avec les vicaires épiscopaux de zone pastorale. Ce Comité est composé des personnes référentes sur chacune des 6 zones pastorales. Ces personnes sont elles-mêmes chargées d’animer et de coordonner le travail des rédacteurs réguliers ou ponctuels en paroisse et des diffuseurs. Dans ce dispositif les curés de paroisse demeurent très associés à ce travail ainsi que les référents communication qui se mettent progressivement en place au sein des équipes d’animation en paroisse.

C’est un travail de longue haleine qui a commencé et fait des premiers pas prometteurs !

Comment l’1visible vous a-t-il accompagné dans cette démarche ? 

L’1visible via Bertrand Carron, ‘bien visible’ :

> a pris le temps d’écouter nos besoins, nos attentes

> a veillé à nous faire des propositions adaptées, personnalisées sans nous forcer à faire du ’copier-coller’ d’autres expériences ; ce n’est pas du ‘prêt à porter’ standard mais un ‘sur-mesure’ que nous apprécions.

> a été présent avec professionnalisme pour nous accompagner aux différentes étapes

> a été disponible et est venu à plusieurs reprises dans l’Aisne notamment lors d’une journée de formation des rédacteurs.

> a fait preuve de souplesse pour faire évoluer le maquettage en fonction de nos souhaits et des demandes des paroisses.

> nous a mis en relation avec un interlocuteur unique ce qui facilite les relations et permet un travail efficient et sécurisant.

Expérience, professionnalisme, équipe jeune, dynamique, motivée et investie.

Nous avons été particulièrement sensibles à la démarche spirituelle et missionnaire qui inspire et anime les équipes de l’1visible.

Ce projet est un gros investissement pour le diocèse, comment le financez-vous ? 

Ce magazine catholique gratuit, paraît  3 fois par an  avec 6 éditions locales et est financé selon 4 modes : une participation financière du diocèse, une contribution forfaitaire des 43 paroisses, des recettes publicitaires via une régie locale que nous avons sollicitée, un coût résiduel à la charge des paroisses en fonction du nombre d’exemplaires commandés.

Par quels canaux souhaitez-vous le diffuser ?

Via les paroisses, en toutes boites partout où c’est possible notamment en milieu rural, familles des enfants catéchisés, familles demandant un service à l’Eglise (baptême, mariage, obsèques) aumôneries d’hôpitaux, maisons de retraite, visites à domicile, groupes, mouvements, enseignement catholique, commerces, etc …

On voit aussi se dessiner d’autres pistes : marchés, gares ! la nouveauté suscite de la créativité et de l’audace !

Il sera  possible de le feuilleter en ligne sur le site du diocèse www.soissons.catholique.fr. Également en version disponible sur tablette et smartphone. Nous projetons enfin de pouvoir diffuser le lien via l’ensemble des contacts mail de notre diocèse.

Quand sera-t-il disponible ? 

L’1visible Aisne, ‘un journal pour ouvrir l’œil’ sera présenté le 23 novembre lors d’un petit déjeuner de presse à l’évêché de Soissons, puis sur les réseaux sociaux. Il sera officiellement lancé par notre évêque  lors de l’assemblée diocésaine du 27 novembre à l’église de la Résurrection à Soissons sur la thématique « Disciples missionnaires ». Mgr de Dinechin bénira ce jour-là les rédacteurs, diffuseurs et lecteurs de l’1visible Aisne. Il sera diffusé ensuite à 110 000 exemplaires aux 4 coins de l’Aisne durant le mois de décembre en ce temps de l’Avent et NOEL.

Ce premier numéro est un beau ‘cadeau’ offert aux habitants de l’Aisne à l’occasion de Noel !

Beaucoup de paroisses ont d’ailleurs prévu une large diffusion la Nuit et le jour de NOEL qui rassemblent beaucoup d’hommes, femmes et enfants dans nos églises en cette occasion privilégiée. Nous attendons l’appréciation des lecteurs après ce premier numéro et espérons que ce nouveau média contribuera à insuffler une dynamique missionnaire renouvelée !

Longue vie et fécondité à l’1visible Aisne !