L’Amérique endeuillée par la pire attaque antisémite jamais commise aux Etats-Unis

by Hélène Bordes

Onze personne ont été abattues au beau milieu d’un office religieux dans une synagogue de Pittsburg en Pennsylvanie le samedi 27 octobre. Le tireur, issu du milieu suprémaciste blanc américain, avait prémédité son geste et annoncé son crime sur les réseaux sociaux.

Le corps de onze personnes de confessions juive a été retrouvé sans vie samedi 27 octobre dans la synagogue Tree of Life (« Arbre de vie ») de Pittsburgh en Pennsylvanie selon un premier bilan officiel. Le principal suspect, âgé de 46 ans, se serait rendu au terme d’un violent échange de tir avec les forces de l’ordre. Une enquête fédérale pour « crime motivé par la haine » a été ouverte. Inculpé de vingt-neuf chefs d’accusation pour crimes fédéraux, Robert Bowers aurait perpétré la pire attaque antisémite jamais commise aux Etats-Unis selon les déclarations de l’Anti-defamation League, la principale association de lutte contre l’antisémitisme du pays. Il encourt la peine capitale.
Armé de trois armes de poing et d’un fusil d’assaut semi-automatique avait publié des commentaires antisémites sur internet quelques heures seulement avant de passer à l’acte et exprimé « son désir de tuer des Juifs » lors de l’attaque. Réagissant au crime de masse, le président américain Donald Trump a relancé le débat sur les armes à feu en se demandant publiquement si “un garde armé positionné à l’intérieur de la synagogue, auraient pu être en mesure d’arrêter immédiatement (le tueur)”. Bill Peduto, le maire démocrate de Pittsburgh, dénonçant la vague de tueries qui ont ensanglanté les Etats-Unis à un rythme effréné ces derniers mois a aussitôt pris le contre-pied : “Comment retirer les armes à feu qui sont le dénominateur commun de toutes les fusillades en Amérique, des mains de ceux qui veulent exprimer leur haine raciste avec des meurtres ?”
Du Président de la République française au Premier ministre israélien, les condamnations de cet acte d’antisémitisme odieux et les messages de solidarité ont afflué dimanche. Le pape François appelé à “éteindre les foyers de haine qui se développent dans notre société, en renforçant le sens d’humanité, le respect de la vie, les valeurs morales et civiles”.
« L’ensemble du peuple d’Israël partage le deuil des familles des morts, a déclaré de son côté le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. Nous sommes solidaires avec la communauté juive de Pittsburgh. Nous sommes solidaires avec le peuple américain face à cette violence antisémite horrible. »

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI