La paternité de la découverte du Big Bang est enfin reconnue à l’abbé Georges Lemaître

by Hélène Bordes

Les travaux du prêtre scientifique belge ont été salués par l’Union astronomique internationale qui recommande d’associer désormais son nom à celui de l’américain Edwin Hubble pour décrire la loi d’expansion de l’univers.

Un bel hommage est rendu au prêtre astronome et scientifique belge de renom Georges Lemaître plus de cinquante ans après sa mort. Il est reconnu officiellement comme l’un des pères de la théorie du Big Bang depuis fin octobre. Les membres de l’Union astronomique internationale ont recommandé de renommer la célèbre loi de Hubble en loi de Hubble-Lemaître par un vote écrasant : 78% des suffrages !
Cette loi vient entériner la théorie que plus une galaxie est lointaine, plus elle s’éloigne vite, ce qui constitue l’un des effets mesurables de l’expansion continue de l’univers. Elle est le fruit d’une publication de l’astronome Edwin Hubble datant de 1929. La première publication de l’abbé Lemaître sur le sujet, date pourtant de… 1927. Georges Lemaître avait alors décrit ce phénomène et calculé le taux d’expansion de l’univers à partir de données plus anciennes dont il disposait sur les vitesses de certaines galaxies. Prenant le chemin inverse et remontant la trajectoire des galaxies dans le temps vers leur point de convergence, défini un lieu initial de l’expansion de l’univers. C’est «la théorie de l’atome primitif». Autrement dit, le Big Bang.
La reconnaissance tardive de sa contribution par la communauté internationale s’explique par un détail incongru : la publication des travaux du prêtre astronome avait été conduite en français et traduite en anglais quelques années plus tard, en 1931. La réputation limitée des Annales de la société scientifique de Bruxelles dans lequel l’article de Lemaître a paru a injustement bridé l’accès de la communauté astronomique de l’époque à ses travaux.
De son vivant, le prêtre ne cherchera jamais à faire reconnaître l’antériorité de sa découverte. Ses travaux en cosmologie et en physique seront salués par le baptême d’un cratère lunaire à son nom.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI