La côte ouest des États-Unis s’embrase

by Alexandre Meyer

L’Oregon se débat contre des incendies d’une rare ampleur, tandis que les théories les plus folles circulent sur l’origine du sinistre.

Tandis que le bilan des feux s’est alourdi pour atteindre 25 morts, les forces d’interventions doivent lutter contre une intense campagne de désinformation, qui désigne les extrémistes de gauche comme étant à l’origine de l’incendie.

Les autorités de l’État ont une nouvelle fois appelé la population à ne pas propager les informations non vérifiées circulant sur les réseaux sociaux. De nombreux comptes de la nébuleuse complotiste américaine accusent pêle-mêle les « antifa », les manifestants antifascistes, et les membres des collectifs Black Lives Matter de Portland, d’avoir allumé les feux qui ravagent l’Oregon.

Le FBI, la police fédérale, s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer les rumeurs qu’il juge infondées, dénonçant une désinformation qui mobilise les ressources des policiers et des pompiers qui luttent en première ligne pour contenir les incendies.

Les feux ont dévasté plus de 400 000 hectares et contraint 50 000 personnes à quitter leur domicile. Ils sont dus à une conjonction de facteurs naturels tenant au changement climatique : foudre, chaleur exceptionnelle, sécheresse et vent puissant, qui aurait propagé les braises de l’autre côté des sommets de la chaîne de montagne des Cascades, coutumière des feux d’automne.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI