Elections au Brésil, le candidat de la droite extrême l’emporte

by Hélène Bordes

Candidat de l’extrême droite porté par une vague conservatrice puissante, Jair Bolsonaro l’a emporté dimanche par une écrasante majorité des voix contre le candidat malheureux du Parti des Travailleurs, Fernando Haddad.

Les Brésiliens se sont réveillés heureux ou abattus selon qu’ils soutenaient ou non le candidat conservateur Jair Bolsonaro ou son adversaire, l’ombrageux héritier de Lula Fernando Haddad. Ultralibéral en économie, conservateur sur la question de la famille, du droit des minorités, de la moralisation de la vie politique, des moeurs ou de la religion, le candidat soutenu par les églises et mouvements évangéliques du Brésil s’est imposé avec 55,1 % des suffrages dimanche soir 28 octobre. Les observateurs pointent une forme de dégagisme à la brésilienne, une récupération adroite par le candidat ultra-conservateur de la vague anti-Parti des Travailleurs qui s’était levée dans classe moyenne, révoltée par la crise économique, les scandales financiers et la corruption qui ont appesanti son quotidien ces 15 dernières années.
Député et ancien capitaine de l’armée brésilienne de 63 ans, nostalgique assumé de la dictature militaire qui a dirigé le pays de 1963 à 1985, Bolsonaro l’a emporté au terme d’une campagne électorale violente (il a lui-même été poignardé quelques semaines avant le premier tour de scrutin) et polarisée à l’extrême. Une campagne menée tambour battant contre une classe politique décrédibilisée par les scandales de corruption qui n’ont laissé aucune formation indemne et surtout portée par les statistiques désastreuse de l’insécurité regnant dans le pays : 64 000 morts par an, soit autant qu’en Syrie depuis le début de la guerre civile.
Selon ses détracteurs, c’est un candidat mi-Donald Trump, mi-Rodrigo Duterte (le bouillonnant président philippin) que les brésiliens ont choisi dimanche pour les gouverner pendant les quatre années à venir.

Vous aimerez aussi

Vous aimez lire

Renseignez votre adresse email ci-dessous
Vous recevrez ainsi chaque mois L’1visible gratuitement dans votre boîte mail

NON MERCI